Droits à l’eau, à la terre et aux semences paysannes : Une caravane ouest-africaine de sensibilisation en marche

 

pauvrete misere eau potable mali

La Convergence globale des luttes pour la terre et l’eau-Afrique de l’Ouest- organise du 3 au 19 mars 2016 une caravane ouest-africaine pour la terre, l’eau et les semences paysannes, qui mobilise 15 pays de la sous-région afin de faire entendre les voix des communautés et populations, et interpeller nos autorités sur les questions de terre, de l’eau et des semences paysannes.

 

 

Cette information a été donnée aux journalistes au cours d’une conférence de presse tenue au siège de l’association UNION sis à Faladié-Séma. Selon les conférenciers, cette caravane, partie du Burkina Faso le 3 mars, passera par le Mali pour ensuite rallier le Sénégal, la destination finale. De nombreuses activités seront organisées dans la plupart des pays de la Cédéao, qui rejoignent ensuite la caravane soit au Burkina, soit au Mali ou au Sénégal.

 

Les objectifs de cette caravane sont, entre autres, de sensibiliser les populations des pays d’Afrique de l’Ouest sur l’accaparement des terres, de l’eau et des semences, ainsi que sur les défis et enjeux liés à ces ressources ; de mobiliser les organisations et mouvements sociaux en Afrique de l’Ouest pour la construction d’un mouvement fort, afin de faire valoir et sécuriser les droits des communautés et promouvoir l’agriculture familiale, basée sur l’agro-écologie paysanne et la souveraineté alimentaire ; de soutenir les militantes, militants et les communautés qui défendent les droits humains liés à la terre, à l’eau et aux semences et dénoncer leur criminalisation ; d’interpeller les autorités politiques et administratives nationales et institutions sous-régionales (Cédéao et Uémoa) sur les revendications et propositions…

 

Le choix des activités au cours de la caravane incombe au pays qui l’accueille, telles que des conférences populaires, des projections de films, des rencontres avec des parlementaires, des maires de communes, des autorités, sur des thèmes tels que les droits à la terre, à l’eau, le contrôle sur les semences paysannes, le foncier, l’accaparement des terres, l’agro-écologie, le droit à l’alimentation, la souveraineté alimentaire…

 

Pour le Mali, la caravane fera escale à Sikasso le 8 mars 2016 avec un forum sur : «Semences, agro-écologie paysanne et femmes». Il y aura un atelier de 5 jours sur les semences paysannes ; des foires aux semences ; un atelier du Comité ouest-africain pour les semences paysannes (COASP). La caravane sera à Bamako le 9 mars 2016, avec comme activités, une marche nationale contre la loi foncière agricole. S’en suivra un atelier-débat sur les régimes fonciers et les droits à l’eau. Un autre atelier sera animé sur la déclaration pour les droits des paysans (Onu). À Kayes le 12 mars 2016, une conférence-débat portera sur les migrants, les mines et l’emploi des jeunes.

 

Dans un livret vert, les revendications et propositions de la Convergence globale des luttes pour la terre et l’eau – Afrique de l’Ouest- sont décrites. Ce livret sera remis aux différentes autorités et aux représentants des institutions sous-régionales, tout au long de la caravane, notamment l’Uémoa, et la Cédéao, ainsi qu’au représentant de l’Union africaine. Une cérémonie de remise officielle au président en exercice de la Cédéao à Dakar mettra fin à cette caravane.

Gabriel TIENOU/Stagiaire

 

Source : Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *