DORO BERTHE, DG DE L’EDM-SA : Chaque semaine, il y aura un plan de délestage”

Energie du Mali (EDMSA) a organisé hier une conférence de presse à l’issue d’une visite à la centrale électrique de Darsalam pour mieux informer la presse sur le délestage et les actions en cours pour y remédier, car, selon son directeur général, Doro Berthe, le délestage ne cessera qu’avec l’installation de l’hivernage. Le Mali traverse une crise énergétique due au délestage qui cause d’énormes dégâts et des désagréments aux clients d’EDM-SA surtout en cette période de canicule.Pour sortir de son mutisme et informer les citoyens sur la situation de la fourniture d’électricité, la société a organisé une rencontre avec la presse. Hier, les médias ont visité la centrale électrique de Darsalam où se déroulent présentement les travaux d’installation de nouveaux groupes loués à EDM-SA par la société Aggreko pour atténuer les coupures intempestives. Cette visite a été clôturée par la conférence de presse du DG de la société, Doro Berthe.

 

Tiona Mathieu Koné directeur communication edm

 

Selon M. Berthe-, le délestage est dû en majeur partie à la canicule et aux déficits de production dans certaines centrales. A cause de la forte chaleur, les câbles, les installations et les groupes de la société subissent des dégâts énormes, ce qui oblige la société à couper certaines lignes afin de mieux faciliter la maintenance,  a  tout  d’abord expliqué M. Berthé. Secundo, la société est aujourd’hui à 32 mégawatts de déficit de production. En effet depuis quelques années, certains groupes de la centrale thermique de Balingué, de Sélingué et ta turbine à conduction de ta centrale électrique de Darsalam sont à l’arrêt.

Aucune solution avant l’hivernage

Néanmoins, la société a signé des accords avec la Côte d’Ivoire ‘ et avec la Société anglaise Aggreko. Avec la Côte d’Ivoire, l’accord signé, il y a plus d’une semaine, vise la dotation du Mali en plus de 40 mégawatts pour aider notre pays à sortir définitivement de la crise. L’EDM-SA a loué 20 groupes avec Aggreko. Les installations de ces groupes, d’une capacité de 18 mégawatts, ont déjà débuté au sein de la centrale de Darsalam. Pour l’heure, les travaux sont au câblage et devront prendre fin en fin avril.”Pour mieux amortir les effets de la crise, nous avons entrepris plusieurs actions. Nous avons installé deux groupes à la centrale thermique de Balingué et un autre à Sélingué, mais malgré cela avec les problèmes liés à la canicule, nous ne parvenons pas à résoudre totalement les problèmes”, a confessé le directeur général.

 

Pour alléger la souffrance des populations et des citoyens la nuit, ta société a également rapproché les industriels pour qu’ils se retirent du réseau en soirée. “Aujourd’hui, nous avons tout m/s en œuvre pour soulager nos clients, mais avec la canicule il va falloir attendre et patienter un peu. Nous devons prier Dieu pour que l’hivernage débute le plus tôt possible”, a-t-il ajouté.
Pour mieux informer les populations afin de limiter les dégâts du délestage, la société a mis en place un programme de coupure hebdomadaire. Il indique sur une semaine les horaires de coupures de l’électricité dans les quartiers de Bamako et dans des localités des régions de Ségou et Sikasso.

SORY I. KONATÉ

 

Echos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *