Domicile de la première dame Aminata Maiga : Cérémonie de sacrifices de grande envergure!

La situation de notre pays ne laisse personne indifférent, mêmes ceux qui ont les leviers du pouvoir. Après la grève aux conséquences catastrophiques de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali, la tension est, une nouvelle fois, montée dans l’opinion. Citoyens, fonctionnaires et autres, tous veulent se prémunir contre le danger et les sortilèges que pourraient commandités des potentiels « adversaires et bourreaux » de la République.

Ainsi, auprès de nos sources toujours bien pointues, ce vendredi matin, 11 Janvier 2019, une cérémonie de sacrifices aurait été organisée dans plusieurs endroits de la capitale, Bamako. Cette « obscure générosité » de la famille présidentielle, précise une de nos sources, vise à anéantir certaines personnalités dangereuses pour le pouvoir en place. Il s’agirait, nous-confie notre source, de l’imam Mahamoud Dicko, du Chérif de Nioro, Bouyé Haidara, du Chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, du porte-parole du CD-R, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath et désormais, du président de l’UNTM, Yacouba Katilé.

Autant de dangers, autant de bœufs tués, cinq (5) au total, tous abattus au domicile d’Aminata Maiga, à Quinzambougou sous son regard admirateur aux environs de 5 heures du matin. La viande rouge aurait été distribuée aux nécessiteux, notamment, aux endroits ci-après : Les voisinages du domicile du Président à Sébénicoro , les voisinages du domicile de la première dame à Quinzambougou, aux mendiants à la devanture de la grande mosquée Bamako,  aux mendiants à la devanture de la mosquée du centre islamique à Hamdallaye, aux mendiants à la devanture de la mosquée de prière du président à Sébénicoro, aux mendiants à la devanture de la mosquée du génie militaire à la base, aux mendiants à la devanture de la mosquée de Soufi Billal, aux mendiants à la devanture de la mosquée de Mahamoud Dicko à Badalabougou.

Toujours, rapportent nos sources, les têtes des animaux auraient été distribuées à des militaires de la garde nationale, au ministère de la défense. Cette commission d’organisation serait dirigée par Sahabane Touré, assisté de Monsieur  Macky Bah. Faudrait-il déduire que l’imam Mahamoud Dicko et Yacouba Katilé auraient officiellement des rôles d’opposition à jouer ? Qu’en serait-il de Ras Bath qui, depuis la proclamation définitive des résultats, avait pris acte, au compte du CDR, de la réélection d’IBK ? Soumaïla Cissé, quelque peu discret, serait-il en complicité avec le Cherif de Nioro et de son combat systématique du régime ?

En tous cas, des mesures sont bien mises en œuvre pour les contrecarrer et les ruiner dans leur combat que le pouvoir qualifierait de déstabilisateur des Institutions.

ABC

 

Source: figaromali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *