Vie de Maliens en France : Mamoudou Gassama sur les traces de Lassana Bathily avec la NF en poche

Après Lassana Bathily, le héros du magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris, c’est au tour de Mamoudou Gassama, un autre Malien âgé de 22 ans, de hisser haut le drapeau malien en France. Ce jeune Malien sans-papiers va obtenir la nationalité française (NF) et intégrer les Sapeurs pompiers. Ce, en reconnaissance des autorités françaises vis-à-vis de la bravoure dont il a fait preuve en escaladant un immeuble, le samedi 26 mai, à Paris, pour le sauvetage d’un enfant en proie à une chute fatale.

L’annonce de cette récompense de la nation française a été faite hier par le Président Emmanuel Macron à la suite de l’entretien qu’il a eu avec le héros.

Mamoudou Gassama voit sa vie ainsi changer, son exploit lui a valu une vague de félicitations dans un premier temps avant de connaître ce sacre final. Sur les réseaux sociaux où plusieurs personnalités politiques françaises ont fait l’écho de cet héroïsme,  il a été demandé au Gouvernement français et notamment au Ministre de l’Intérieur, Gérard Colomb, de favoriser la régularisation du dossier de Mamoudou Gassama. C’est désormais chose acquise ou du moins chose fermement promise.

Deux jours après son ascension de cinq étages pour sauver un enfant suspendu dans le vide dans le 18e  Arrondissement de Paris, Mamoudou Gassama a rencontré le Président français à l’Élysée. Suite à quoi ce dernier a annoncé qu’il serait « naturalisé français », et après intégré les Sapeurs pompiers prochainement.

Selon un récit fait par le journal LCI, devant les caméras, Mamoudou Gassama a expliqué au Président Macron comment, «vers 20h» ce samedi, alors qu’il s’apprêtait à «commander à manger», il a «entendu beaucoup de monde crier, et des voitures qui se mettent à klaxonner ». Sous une timidité apparente et dans un français hésitant, il a poursuivi son récit: «J’ai vu l’enfant qui était au 4e  étage et moi, directement, je n’ai pensé à rien, pas à moi ni rien, je me suis mis à courir, j’ai traversé la route pour aller le sauver».

«Sans réfléchir, comme ça ? », lui a demandé Emmanuel Macron. «Non, je n’ai réfléchi à rien. Je suis monté directement. Dieu m’a aidé et, Dieu merci, je l’ai sauvé. Quand j’ai commencé à réussir à monter, ça m’a donné du courage pour continuer. […] Après ça, je me suis fait peur, quand j’ai sauvé l’enfant, les policiers sont venus à l’appartement et je me suis mis à trembler. Je n’arrivais pas à réaliser».

Mamoudou Gassama devenait ainsi le second jeune malien à avoir sauvé au moins une vie française. On se rappelle qu’en janvier 2015 Lassana Bathily, employé alors au magasin Hyper Casher, avait réussi à cacher au sous-sol du magasin des otages dans une chambre froide pour ensuite parvenir à s’échapper et alerter la police pour son intervention. Le Président IBK, lorsqu’il recevait ce premier héros,  ici à Bamako, quelques jours après son acte, n’avait pu s’empêcher de déclarer: « Amedy Coulibaly a jeté le drapeau malien par terre, tu l’as redressé». Amedy Coulibaly, lui aussi Malien d’origine, étant l’auteur de la prise d’otages de l’Hyper Casher.

Katito WADADA : LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *