Pour séjour irrégulier au Gabon : 460 sans-papiers rapatriés dont 134 Maliens

Le Gabon, par l’entremise des services de l’immigration, a procédé le 3 août dernier au rapatriement vers leurs pays respectifs, selon les lois et règlements en vigueur, de 460 expatriés dont 134 Maliens en situation irrégulière. Nos compatriotes, pour leur part, ont eu tout le soutien matériel et financier de l’ambassadeur du Mali, Diadié Yacouba Dagnoko, à Libreville et du président du Conseil des Maliens du Gabon (COMAGA), Habib Sylla.

 migrant immigrant clandestin expulsee guinee equato

Le Gabon a procédé, lundi 3 août dernier, aux rapatriements de 134 Maliens qui faisaient partie d’un groupe de 460 immigrés en séjour irrégulier. Ils sont partis de Libreville à bord d’un bateau en direction du Nigeria d’où des dispositions seront prises en vue de leur acheminement au Mali. C’était  en présence de l’ambassadeur qui affirme qu’il a été associé à cette opération qu’il a suivie de près. Toute chose qui permit à nos compatriotes de bénéficier de l’assistance nécessaire et de veiller sur leurs conditions de rétention dans les normes.

Habib Sylla, pour sa part, leur a offert 5 millions FCFA le jour où ils ont quitté Libreville. Cette assistance aux sans-papiers Maliens  est la suite logique de la contribution financière du président Sylla en faveur des ressortissants maliens en détresse en République centrafricaine et l’implication personnelle et diligente de l’ambassadeur qui a mis en branle une diplomatie humanitaire.

Par ailleurs, l’ambassadeur Dagnoko a rendu visite, le 4 août dernier, aux 58 Maliens détenus, à la prison centrale de Libreville, pour diverses infractions de droit commun (défaut de cartes de séjour). Ces derniers ont affirmé qu’ils ont été bien traités.

Cette reconduction à la frontière est le résultat d’une opération de contrôle diligentée par les services de la Direction du contrôle de l’immigration à l’encontre des personnes en situation irrégulière. Plus de 400 clandestins ont été appréhendés, auxquels s’ajoutaient 32 détenus sortis de prison ou ayant fait l’objet d’une procédure judiciaire au centre de rétention administrative, parmi lesquels on dénombrait 11 Maliens.

Les personnes rapatriées, selon nos informations, ne disposaient pas de passeports, visa ou cartes de séjour. Ce qui constitue une violation de la législation gabonaise en matière d’immigration. Le Gabon, d’après  nos informations, affirme sa ferme volonté de renforcer la lutte contre l’immigration clandestine par des opérations de reconduite aux frontières tout en procédant à la régularisation de ceux qui doivent l’être. Ce, dans le respect des normes internationales.

L’ambassade, encore moins le Haut conseil des Maliens de l’extérieur, n’a pour mission d’intervenir auprès de la police ou de la justice pour obtenir la libération de nos concitoyens impliqués dans une affaire judiciaire ou accusés d’infractions à la loi.

Moussa DANIOKO, depuis Libreville

 

Source:  L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.