Migration régulière : Bientôt 10 000 travailleurs maliens en Arabie Saoudite

 

  clandestins immigration europeAprès l’expérience des années 1980 qui avait vu l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi (ANPE) recruter des chauffeurs maliens pour le royaume saoudien, le recrutement au compte du royaume d’Espagne de travailleurs saisonniers, revoilà l’ANPE sur le terrain de la migration régulière et de la lutte contre le chômage.

Le jeudi, 10 mars 2016, elle a signé avec la société Saoudia Manpower Solution Company (SMASCO), à son centre de perfectionnement, un protocole de convention portant sur l’envoi de 10 000 travailleurs maliens en Arabie Saoudite. C’était en présence du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne entouré de plusieurs cadres de son département. Sur la base de cet accord, les autorités maliennes et saoudiennes feront très prochainement, à titre expérimental, la mise à route d’un premier contingent de 200 aide-ménagères, 100 chauffeurs et de 50 infirmiers et infirmières sur une offre de 10 000 travailleurs. Aboutissement d’un long processus de négociation, la signature de ce protocole permettra aussi de mettre fin au drame de centaines de milliers de jeunes qui risquent leurs vies dans la traversée du désert et de la Méditerranée à la recherche d’un hypothétique Eldorado. Avant son départ, ce premier contingent recevra une formation sur les droits et les devoirs des travailleurs, sur l’environnement socioculturel des lieux d’exécution du contrat et sur les comportements qu’ils convient d’adopter. Une fois sur place, la 2ème phase de la formation sera faite. Elle portera essentiellement sur les pratiques professionnelles. En somme, tous les droits et devoirs des travailleurs seront pris en compte rassure Aïsha Margolis, représentante de la société Saoudia Manpower Solution Company qui a, au passage, expliqué que le protocole se présente comme une solution heureuse à l’investissement au Mali. Avant de remercier les autorités maliennes pour leur engagement en faveur du projet Quant à Ibrahim Ag Nock, Directeur général de l’ANPE, il confiera qu’à ces formations il sera associé un dispositif d’accompagnement conjoint qui permettra de minimiser les éventuels risques. Pour sa part, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne, a déclaré avoir pris toutes les mesures pour que les choses se passent au mieux. Mahamane Baby a aussi précisé que par précaution, une mission exploratoire sera envoyée en Arabie Saoudite prochainement. Yaya Samaké

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.