Lutte contre la migration irrégulière : UN APPUI FINANCIER DES PAYS-BAS

Le ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Dr Abdramane Sylla et l’ambassadeur du royaume des Pays-Bas au Mali, Jolke Oppewal, ont signé, mardi, une convention de financement sur l’information et la sensibilisation des migrants à travers le «Fonds d’urgence flexible du royaume des Pays-Bas».

Abdramane Sylla ministre Maliens Exterieur Integration africaine Jolke accord signature Oppewal ambassadeur royaume Pays Bas Mali

Cette enveloppe de 325 millions de Fcfa servira à financier (sur 15 mois) des activités relatives à la mise en œuvre de l’axe 1 de la Politique nationale de migration (PONAM), intitulé «Protéger et sécuriser les migrants».
Compte tenu des multiples drames liés aux migrations irrégulières auxquels le Mali et d’autres pays africains font face, la campagne de sensibilisation est devenue une activité de premier rang pour le département des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine. En effet, plusieurs missions de sensibilisation ont été effectuées dans le cadre de la PONAM. «Nous soutenons la mise en œuvre de la PONAM, surtout dans son axe qui traite la protection et la sécurisation des migrants», a indiqué l’ambassadeur du royaume des Pays-Bas. Face au fléau de la migration irrégulière, Jolke Oppewal dira qu’il est important d’insister sur la sensibilisation et l’information, car «les migrants, très généralement, ignorent les risques. Ils ne s’informent pas avant de prendre le chemin des déserts».
Le diplomate hollandais s’est dit très heureux de cette coopération entre les deux pays qui, à travers cette convention, affichent une réelle volonté d’endiguer le fléau.
Le ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine a remercié l’ambassadeur pour cette marque d’attention à l’égard de son département. Depuis quelque temps, a-t-il souligné, les Pays-Bas participent «pratiquement à toutes les activités du département». Abdramane Sylla a déclaré ne pas être donc surpris de ce geste.
«Je dois féliciter et remercier les Pays-Bas, quand on connait toute la tragédie liée au manque d’information de la part des migrants irréguliers qui payent beaucoup d’argent, tout en ignorant le danger de la voie qui va les amener à leur supposé eldorado», a-t-il indiqué.
Enfin, le ministre Sylla a fait remarquer que les chiffres avancés ne reflètent toujours pas la réalité des détresses, car beaucoup de gens qui meurent en cours de route, ne sont pas comptabilisés.
Il faut rappeler que le Mali et le Royaume des Pays-Bas entretiennent d’excellentes relations depuis fort longtemps.

Issa DEMBELE

 

Source: Essor

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *