Le président du CSDM Mohamed Cherif Haïdara ” La migration peut être perçue comme un facteur de renforcement et de consolidation de la démocratie”

 

L’Hôtel Salam de Bamako a abrité, du 9 au 10 juillet 2019, un séminaire organisé par la commission des Maliens de l’extérieur, en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer. Une occasion saisie par le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), Mohamed Cherif Haïdara d’indiquer que la migration peut être perçue comme un facteur de renforcement et de consolidation de la démocratie.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *