Le message de Fatou Sene Camara aux femmes du Mali et de la diaspora

Avant tous propos, je salue et rends grâce à Dieu. Je salue tous nos parents vivants et ceux décédés.

Je demande humblement à ces musulmans qui détiennent Soumaïla CISSÉ qu’il nous le rende.

On a beaucoup pleuré, nos larmes ont trop coulées, on a énormément loué Dieu. Dieu nous a entendu mais il faut qu’on fasse quelque chose..

Nos cœurs ne font que saigner de plus en plus. Certains parmi nous sont entrain de mourir d’autres tombent malades. Trop de souffrances endurées. Mais la souffrance qu’endure l’épouse de Soumaïla CISSÉ, ses enfants et ses protégés “tous” la connaissons.

Si l’on pense que cela n’a pas de sens: qu’une personne rentre chez elle, se déconnecte de tous les réseaux ne ce reste qu’une journée, que son épouse, ses enfants et ses protégés tentent de la joindre en vain. La souffrance qu’ils ressentiront c’est Dieu seul qui en saura. Voilà la situation penible dans laquelle se trouvent l’épouse de Soumaïla CISSÉ, ses enfants, ses protégés, ses collaborateurs, ses patisans et sympathisants depuis un mois et plusieurs jours.

Les femmes, je m’adresse à vous, nos anciennes responsables féminines et notre actuelle responsable féminine de l’URD, toutes les femmes responsables de ce pays.

J’en appelle à toutes les femmes de notre pays et de sa diaspora sans aucune coloration politique.

Sous l’effet du sommeil, notre espoir est entrain de s’envoler. Aujourd’hui, nous sommes l’espoir de Soumaïla et de sa famille. Combien d’années de souffrances ? On n’est pas en liberté, Soumaïla et sa famille aussi. Donc on ne peut pas s’assoir.

Depuis le début, c’est vrai que tout un chacun a fait de son mieux. Mais il est temps qu’on fasse encore plus tant qu’on n’a pas Soumaïla CISSÉ. Et surtout tant qu’on ne nous a pas dit où il se trouve et les raisons de son enlèvement.

Les femmes, levons nous toutes et allons demander au président IBK où se trouve Soumaïla CISSÉ.

Car il y a une main obscure dans cette affaire. Ce sont les femmes qui opèrentt toujours les grands changements, d’ailleurs c’est Dieu qui nous a fait cette grâce. Il nous a donné la force de la parole, la richesse, la sagesse, la gentillesse et le pardon.

“Être homme c’est faire preuve de réserve et de limites”, les hommes ont réellement fait des efforts. Mais nous les femmes, devons prendre le relais là où ils se sont arrêtés.

Montrons le chemin: mobilisons autour des valeurs et des libertés. Encadrons les jeunes en prenant plaisir à les voir évoluer dignement.

La locomotive est séparée du wagon. Et personne ne sait où elle se trouve, quoi de plus normal que d’accélérer les choses en faisant plus que ce qui a déjà été fait.

Levons nous les femmes. Avez-vous oublié comment les choses s’étaient passées lors des Élections (2018). Cette situation n’est pas un hasard. Le monsieur est contre Soumaïla, raison pour laquelle cette affaire renferme autant de mystères. Si Soumaïla n’est plus là, nous sommes foutus (tous).

Levons nous, attachons nos ceintures. Au temps de Moussa TRAORÉ s’étaient les femmes qui avaient opérées le changement, de même pour l’époque d’Alpha Oumar KONARÉ.

Et puis, tous les présidents qui ont eu à diriger ce pays depuis Moussa TRAORÉ doivent beaucoup à Soumaïla CISSÉ.

Amadou Toumani TOURÉ (ATT), Soumaïla CISSÉ t’a aidé lors de ta réélection (2007), s’était devant moi, Dieu est témoin. Il faut lui rendre la pièce de sa monnaie.

Alpha Oumar KONARÉ, tu dois beaucoup à Soumaïla. Il faut t’aquiter de tes dettes envers lui.

Dioncounda TRAORÉ, tu dois énormément à Soumaïla. Pendant ta Transition, tu étais en France, on sait ce que Soumaïla a fait pour toi, cela devant toi et Dieu. Tu dois payer tes dettes envers Soumaïla.

Ibrahim Boubacar KEITA (IBK), toi l’actuel président, le fauteuil dans lequel tu es assis, tu le dois à Soumaïla CISSÉ. Donc la tête de Soumaïla ne peut pas rester entre ciel et terre.

Les femmes, comme je vous l’ai dit: levons nous et allons chez IBK pour lui demander où se trouve Soumaïla CISSÉ. Qu’il nous dise si Soumaïla CISSÉ est mort ou vivant. Si IBK ne nous donne pas de reponse fiable, les femmes, nous saurons quoi en faire.

Les femmes levons nous. Femmes de l’URD, du Mali et de la diaspora sans aucune coloration politique, toutes ensemble, allons réclamer Soumaïla. C’est vrai que nous avons beaucoup prié mais nous nous sommes trop assis. Ce que tu n’as pas pu faire étant assis c’est en marchant que tu pourras le faire. Levons nous pour accompagner nos hommes dans cette mission.

Je rends grâce à Dieu.

Fatou Sène CAMARA, Présidente des Femmes de la Section URD France, Membre du Bureau Exécutif National de l’URD chargé des Maliens de l’Extérieur. Présidente d’Honneur du Mouvement “Les Étoiles de Soumaïla CISSÉ”

 

Source: La Lettre du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *