Immigration : après les naufrages d’avril, le Sénégal recherche ses disparus

Le Sénégal est l’un des pays africains les plus concernés par le départ de migrants vers l’Europe. Après la succession de naufrages en avril, des familles restées au pays craignent d’avoir perdu leurs proches en mer Méditerranée.

migrants aventurier expatriés secours Naufrage bateau

Le téléphone n’arrête pas de sonner au secrétariat d’État des Sénégalais de l’Extérieur, à Dakar. Après la succession de naufrages de migrants en Méditerranée au mois d’avril, une cellule de crise a été mise en place pour venir en aide aux familles de migrants clandestins restées sans nouvelles de leur(s) proche(s).

Au sécrétariat, René-Pierre Yehoumé tente de répondre aux centaines d’appels, recensant sans relâche le nom des disparus : méthodique, il note date et lieu de départ, ainsi que le lieu et le moment du dernier contact. Malgré cette initiative, aucune famille n’a pu être officiellement renseignée sur le sort de son disparu.

Le Sénégal est l’un des pays africains les plus concernés par le départ de migrants illégaux vers l’Europe. Depuis janvier, 1616 Sénégalais sont arrivés sur les côtes italiennes. D’autres n’ont pas eu cette chance : il est désormais établi que des Sénégalais ont péri lors des derniers naufrages d’avril, mais on ignore leur nombre. Et leur identité.

Les proches doivent se contenter de bribes d’informations qui leur parviennent de Libye, d’où les migrants sont partis. C’est le cas de la famille de Yaya, un jeune mécanicien qui a rejoint Tripoli il y a un an. Selon les renseignements obtenus par ses parents, il pourrait faire partie des récents naufragés.

“Un de ses amis m’a appelée et je lui ai expliqué que cela faisait deux mois que j’étais sans nouvelles. Après, il m’a dit : ‘La pirogue où  Yaya était a coulé.’ Je lui ai répondu : ‘Donc il est parti en pirogue.’ Il ne m’avait pas dit ça. C’était le 25 avril”, témoigne à France 24 Mama Sadio, la mère du jeune homme.

Selon la presse locale qui cite des témoignages de rescapés, des dizaines de Sénégalais auraient disparu en mer en avril dernier. Une source gouvernementale, démentie depuis par Dakar, faisait même état de 200 migrants noyés fin avril.

 

Source: France24

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.