Immigration : 5 Maliens expulsés des Etats Unis d’Amérique

Le mercredi 31 juillet 2019, le président du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM), Mohamed Chérif Haïdara a animé un point de presse à leur siège à Bamako pour exprimer son indignation face à l’expulsion de cinq Maliens des Etats Unis d’Amérique. Au cours de ce point de presse, le conférencier a déploré cette expulsion qui selon lui « fait mal ». A cet effet, il a souhaité une prise en charge psychologique des cinq Maliens expulsés des USA par l’Etat malien.

 

« La mission de Mr KOÏTA ministre des Maliens de l’extérieur aux USA n’aura pas servi à grand chose car à peine retourner à Bamako, 5 maliens viennent d’être expulsés manu militari par l’administration Trump ce mercredi 31 juillet 2019. Avant le départ de notre ministre de tutelle aux USA, le bureau exécutif du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) avait attiré son attention sur les cas de Maliens détenus en voix d’expulsion », c’est par ces mots que le président du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM), Mohamed Chérif Haïdara a commencé ce point de presse. Avant d’ajouter que ces cinq maliens qui travaillaient aux Etats Unis d’Amérique (USA) ont été rapatriés par un vol spécial. « Après notre conférence de presse, on nous avait pris comme des menteurs, voila des faits avérés », a-t-il précisé. Mohamed Chérif Haïdara a déploré cette expulsion des Maliens. « Ça fait très mal. Ça montre l’échec que tu es parti et tu n’as pas pu réussir. Le sentiment d’avoir échoué détruit l’être humain. Tout le monde n’a pas le courage de partir », a-t-il martelé. En marge de la mise en place du bureau fédéral du CSDM des USA prévue pour le samedi 3 août 2019, Mohamed Chérif Haïdara a fait savoir qu’il fera tout pour que les Maliens expulsés des USA puissent avoir leurs biens. Il a souhaité une prise en charge psychologique des cinq maliens expulsés des USA par l’Etat malien. Par ailleurs, Mohamed Chérif Haïdara dira que le CSDM portera plainte dans les jours à venir contre le ministère des maliens de l’extérieur pour « avoir gardé à la tête du Haut conseil des maliens de l’extérieur un Gabonais ». « Nous ne sommes pas contre le ministre mais nous sommes contre le système du ministre. C’est un ministère politique mais pas pour les Maliens de l’extérieur », a conclu Mohamed Chérif Haïdara.

Aguibou Sogodogo

SourceLe republicain mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *