Diaspora : Au secours, les «migrants» arrivent!

Devant la déferlante de ceux qu’il est convenu d’appeler pudiquement les «migrants», les Européens ne savent plus où donner de la tête. A croire que nous avons à affaire à des Martiens ou des à Aliens venus d’un autre système solaire.

migrants secourus bateau italien San Marco  eaux mer Sicile italie  Ici, des barbelés sont dressés, comme en Hongrie, le pays d’origine de Nicolas Sarkozy, sur des centaines de kilomètres, pour ne pas être «bouffés» par ces anthropophages d’un nouveau genre. Là, l’Union européenne promet de débloquer 5 millions d’euros, destinés à édifier un camp à Calais (France) pour circonscrire les «mutants».

L’Allemagne, dans un élan d’humanisme quelque peu surprenant, a décidé d’accueillir 250 000 réfugiés, pendant que la France, censée être la patrie des Droits de l’Homme, reste cloitrée dans une indicible frilosité face à la question. Bref, tout se passe comme si l’Europe, prise de court par l’ampleur du phénomène des «migrants», dans une belle cacophonie, tentait de parer au plus pressé, surprise par un ouragan de forte intensité.

En d’autres temps, pareil tableau pouvait amener le sourire aux lèvres. Malheureusement, le dossier nous renvoie à un véritable drame humain. Avec son lot de centaines, voire de milliers, de morts par noyade dans la Méditerranée et de découvertes macabres, sur le sol même de la vieille Europe, de corps de migrants morts dans des camions par asphyxie, parce que transportés dans des conditions infrahumaines.

A la réflexion, l’Europe ne devrait pas être aussi surprise que cela devant le raz-de-marée des migrants. Un raz-de-marée qui continuera de plus belle tant que l’Afrique et le Moyen Orient continueront d’être le théâtre de guerres fratricides. Ces foyers de tension ont été allumés par qui? L’Europe y a une grande part de responsabilité.

Cette «pieuse» Europe, qui est paradoxalement si peu regardante sur la morale et la religion dès lors qu’il s’agit d’assurer son indépendance énergétique ou de défendre ses intérêts géostratégiques. Au moyen de techniques de subversion bien rôdées, on manipule à souhait rebelles, groupes terroristes et autres caïds du crime international organisé.

En ce début de 3ème millénaire, l’humanisme est en train de foutre le camp, à grandes enjambées, sur la planète Terre. Au grand dam de l’espèce humaine. Sommes-nous tous encore des descendants d’Adam et d’Eve? Que penser de ce Général qui, dans son salon feutré, caresse son berger allemand dans le sens du poil, après avoir fait massacrer, via des plans diaboliques, des centaines, voire des milliers, de ses semblables?  On ne parle même plus de la dégradation des termes de l’échange.

Yaya Sidibé

source : 22septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *