Dangers de la migration irrégulière: l’UE dote le MME de 6 véhicules pour la sensibilisation

La délégation de l’Union européenne au Mali a procédé, hier mardi, à la remise de six véhicules aux ministères des Maliens de l’extérieur (MME) dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’information et de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et la promotion de la libre circulation dans l’espace CEDEAO.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre des Maliens de l’extérieur, Amadou KOITA, du chargé d’affaires de la délégation de l’Union européenne, Salvador Da FRANCA ; de l’ambassadeur du Royaume d’Espagne, Miguel Gomez de Aranda et les responsables du projet. Le coût des véhicules offerts s’élève à 89, 100 millions de FCFA.

L’Ambassadeur du Royaume d’Espagne au Mali, Miguel Gomez de Aranda, a souligné qu’à travers ce don de véhicules, il s’agit d’intensifier les actions de sensibilisation sur les risques de la migration irrégulière et promouvoir la libre circulation dans l’espace CEDEAO. Selon lui, la mise en œuvre de ce projet contribuera à sauver des vies et d’améliorer les conditions de vie des populations.

Le diplomate espagnol a remercié l’Union européenne pour la confiance qu’elle a portée sur son pays à travers l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement pour la mise en œuvre du Projet.

Le chargé d’affaires de la délégation de l’Union européenne, Salvador Da FRANCA, a affirmé que ce projet appuie les capacités du ministère des Maliens de l’extérieur et aide au retour et à la réintégration des migrants de retour. Selon lui, le projet vise à améliorer le niveau de connaissance de la population malienne sur les risques liés à la migration irrégulière et sur les possibilités de migration régulière dans l’espace sous régional, à travers des activités d’information et de sensibilisation.

« Ce projet a également un volet très important de renforcement des capacités des autorités maliennes pour améliorer la gouvernance de la migration. Il appuie directement le renforcement des capacités opérationnelles du MME », a précisé Salvador Da FRANCA.

Il a soutenu que le succès de ce projet dépendra du degré de coordination entre l’UE, le partenaire de mise en œuvre et le gouvernement du Mali. De ce fait, dit-il que la contribution du gouvernement malien est cruciale en ce sens qu’elle permettra de garantir l’impact et la durabilité du projet, à travers le financement des coûts de fonctionnement et de l’entretien des équipements.

À son tour, le ministre des Maliens de l’extérieur, Amadou KOITA, dira que la migration irrégulière constitue une préoccupation pour les pays de départ, les pays de transit et les pays de destination. Selon lui, à travers son département et l’appui de l’Union européenne et les partenaires espagnols ce projet de prévention et de lutte contre les risques et les dangers de la migration irrégulière a été initié.

Le ministre KOITA a remercié les donateurs tout en rassurant qu’un bon usage sera fait des véhicules pour sensibiliser, informer et communiquer auprès des populations, principalement la couche juvénile sur les dangers que représente la migration irrégulière.

Le ministre a aussi déclaré que la réussite de cette mission dépendra des initiatives qui seront prises dans le cadre de la création d’emplois durables pour fixer les jeunes dans leurs localités d’origines.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *