Crise socio-politique: Le CSDM veut des Maliens de l’extérieur dans le gouvernement

Face à la situation socio-politique actuelle du pays nécessitant l’implication de tous les segments de la nation pour une sortie durable la crise, le Conseil supérieur de la diaspora malienne plaide pour une participation significative des Maliens établis à l’étranger.

 

C’est ce qu’il faut retenir de la déclaration lue par un responsable de la faîtière. C’était à la faveur d’un point de presse animé vendredi dernier par le vice-président du CSDM, Cheick Sadio, au siège de la structure sis au quartier Mali.

Dans la déclaration, le Conseil supérieur de la diaspora malienne rappelle les actions concrètes qu’il mene depuis l’élection présidentielle de 2018 pour la description du climat politique et la stabilité des institutions de la République.

L’occasion était bonne pour les responsables du CSDM d’attirer l’attention des plus hautes autorités du pays sur la disponibilité et l’engagement patriotique des Maliens de la diaspora à apporter leur pierre à l’édification d’un Mali nouveau et inclusif.

Le CSDM demande qu’un tiers des ministres soit issu des Maliens établis à l’étranger et 10% des sièges de la future Assemblée nationale ou au sein d’une constituante si celle-ci est créée, note la déclaration.

A. TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *