Développement de l’autoformation : l’AJLDAF joue sa partition

Face à l’ampleur du chômage dans notre pays ainsi que de la nécessité de conjuguer les efforts pour endiguer le phénomène, des jeunes élèves et étudiants viennent de mettre en place une association dénommée, Association des jeunes leaders pour le développement de l’autoformation (AJLDAF). Le lancement officiel de leurs activités s’est déroulé le samedi dernier en face de l’espace Kora de Faladié. C’était sous la prescience de Moussa Touré, président du collectif de demandeurs des logements sociaux, et parrain dudit mouvement. Il était en compagnie du président de l’AJLDAF, Tièmoko Konaté.

Aux dires du président de la nouvelle association,  en l’occurrence Tiemoko Konaté, la création de cette association remonte à la date du 15 mars 2015 lorsque la majorité des membres se trouvaient encore au Lycée Ibrahima Ly. « Nous avons constaté que les camarades se perdent de vue durant les vacances  scolaires et nous nous sommes dits qu’il fallait mettre en place d’un mouvement associatif qui nous permettrait  de rester toujours ensemble et d’envisager des projets pour notre autoformation », a indiqué M. Konaté.

Aussi, pour lui, l’association envisage de former les jeunes sur la culture de l’amitié, la culture ainsi que des formations professionnelles, notamment en informatique. Dans ce même ordre d’idée, l’AJLDAF entend apporter sa contribution  pour assurer une meilleure éducation à tous. Sur ce point, il s’agira de sensibiliser les jeunes élèves sur le fait que les excitants  n’aident pas à la connaissance et que seul le travail est la clé du succès. Il s’agira également de les orienter dans le choix de leur filière d’études. En clair, étudier, c’est assurer son avenir et pour se faire, le nouveau bachelier doit réfléchir mille fois avant de choisir sa filière au niveau des universités ou, des grandes écoles.

Avant toute inscription, il a en effet besoin de recueillir toutes les  informations sur  telle ou telle filière, notamment, les matières qu’elle contient, la nature du diplôme en plus de ses débouchés dans la vie professionnelle.  C’est  pour mieux  les aider  dans leur choix, que la nouvelle association entend  apporter sa touche à travers des journées de sensibilisation.

Cette initiative part  d’ailleurs d’un constat que plusieurs étudiants brillants aux lycées,  rencontrent le plus souvent  des difficultés à l’université du fait du mauvais choix de la filière d’études. Il arrive souvent que la majorité de ces étudiants abandonnent  les classes ou dans le meilleur des cas, connaissent des retards  de fin cycle.

De toute évidence, la principale problématique qui se pose à ces jeunes étudiants et étudiantes demeure un meilleur choix parmi les différentes filières que disposent les universités dans notre pays.

Quant au parrain Moussa Touré, il a salué les jeunes pour cette initiative qu’il estime « salutaire pour le développement du pays ». Aux dires  du parrain de l’association non moins président  du collectif des demandeurs des logements sociaux, ‘’ tout sera mis en œuvre pour aider les membres de l’association  dans leur employabilité ‘’. Moussa  Touré  a sollicité  sur ce point, l’implication des autorités à travers notamment l’APEJ.

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *