“Détérioration” des droits de l’Homme : les organisations de défense des droits de l’Homme préconisent l’implication de la société civile

Le document précise que les femmes et les enfants sont les principales victimes. Pour faire face au phénomène, les associations de droit de l’Homme préconisent « l’application stricte » des textes ratifiés. Ils demandent également l’implication de la société civile.

Mouhamed El Bachir Sangaré est le chargé des affaires juridiques à Amnesty international Mali.

Source: studiotamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *