Des dizaines de morts à Koumaga : l’armée accusée, le gouvernement attend les résultats de l’enquête

Plusieurs dizaines de personnes “majoritairement des peuhls” seraient “exécutées” dans une attaque contre le village de Koumaga, dans le cercle de Djenné, selon l’association peulh “Tabital Pulaku. Ces évènements sont survenus le samedi 23 juin 2018. Du côté du gouvernement, on prévient contre “le risque d’une instrumentalisation de la crise”. Le porte-parole du gouvernement annonce une enquête, tout en se montrant prudent.

Sur sa page Facebook, le président de cette association parle d”une cinquantaine de morts”. Selon lui, les assaillants étaient “des chasseurs dossos ». L’association demande aux autorités et à la société civile de trouver rapidement une solution à ce problème.

Mohamed Dicko, président de la jeunesse Tabiltal Pulaaku

Du côté du gouvernement, le porte-parole Amadou Koïta a déclaré qu’il s’agit d’un conflit entre deux communautés. Selon lui, “la forte présence de terroristes dans la zone joue un rôle majeur dans ces conflits”. Toutefois une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame, annonce le ministre Amadou Goïta dans une interview accordée à nos confrères de RFI

Studio tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *