Des centaines de jeunes disent Oui à la révision constitutionnelle

Des centaines de jeunes étudiants et des femmes ont pris d’assaut le palais des sports, mercredi 28 juin, pour prendre part au meeting organisé par la plateforme « An son a » visant à promouvoir le Oui au projet de révision constitutionnelle. Beaucoup ne savaient cependant pas la raison de leur venue.

revision constitutionnelle referendum meeting majorite presidentielle cmp rpm oui an sonna palais sport

Le meeting de la plateforme pour le OUI « An sona » qui signifie « Oui on accepte » s’est tenu ce mercredi 28 juin au palais des sports à l’ACI 2000. Ce premier rassemblement témoigne du soutien des jeunes sympathisants au Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta sur le sujet du projet de loi relatif à la révision constitutionnelle. Des centaines de jeunes, pour la majorité des étudiants et des garçons ont pris d’assaut l’enceinte du palais munis de tam-tam et de trompettes.

Un Dj avant le meeting assurait l’animation en faisant danser les jeunes. Une occasion pour ce dernier de questionner certains d’entre eux sur le motif de leur venue. Plusieurs ont affirmé ne pas savoir du tout la raison. « On nous a proposé de se retrouver ici qu’il y a une activité, c’est tout », déclare un jeune présent. L’intervention des organisateurs à coupé court aà nos questions

Une contre-attaque. Ce rassemblement des partisans du OUI vient une réponse à la vague de contestation qui s’est opérée à BAMAKO et dans les régions contre le référendum constitutionnel dont la date initiale du 9 juillet a été reporté sine die par le président de la République. Pour « An son a », les réactions de la plateforme adverse « An te à bana » relèvent plus de la politique politicienne qu’autres choses. Elle a donc appelé le chef de l’État à continuer les réformes engagées concernant la révision constitutionnelle. « Après ce lancement officiel, nous allons engager des actions de communication, de sensibilisation et d’information de proximité pour expliquer davantage la pertinence de ce projet de révision constitutionnelle », conclut Mamadou Ndiaye, porte-parole de la plateforme.

 

Source: journaldumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *