Dépôt de transit DE MEDINA-COURA : Ozone brille par son incompétence

Ozone alimente de nos jours tous les débats dans les quartiers populaires de Bamako. Il y a un an, cette entreprise de ramassage des déchets a eu toutes les peines du monde à débarrasser le dépôt de transit des ordures ménagères de Médina-coura.

societe Ozone ramassage ordure assainissement dechet balayage salubrite

Le dépôt de Médine est censé recevoir les déchets en provenance des 13 quartiers de la Commune II juste le temps d’un transit avant qu’ils ne soient acheminés vers un dépôt final. Hélas ! La mauvaise organisation du travail d’Ozone a engendré l’accumulation des tonnes de déchets à la hauteur d’une colline. Cette situation a engendré une anarchie indescriptible sur le site et à ses alentours. Finalement, il fut un moment où ni les véhicules encore moins les motocyclistes et piétons ne pouvaient accéder au passage dans le périmètre encombré de déchets pendant l’hivernage. Les habitants du quartier avaient du mal à respirer de l’air pur.

Les mouches et moustiques ont proliféré. En conséquence les murs de l’école fondamentale Mamadou Diarra n°2 contiguë au dépotoir ont cédé pour le plus grand malheur des écoliers et des parents d’élèves. Le groupe scolaire a fermé ses portes pour une semaine, temps nécessaire pour la réfection du mur.

Ces faits ont poussé des citoyens du quartier à s’organiser en collectif dénommé “Ambaga siguida fê” dans le souci d’assainir leur cadre de vie. Cette organisation s’est battue pour donner au quartier une image meilleure pour le bien-être des populations. La mobilisation fut à la hauteur des attentes. Le quartier de Médina-coura a retrouvé sa dignité. Plus personne n’aurait pu penser que le dépôt de transit allait défrayer la chronique.

Présentement, le même scénario est en train de se répéter bien que le Collectif travaille en collaboration avec la nouvelle équipe municipale. Le dépôt de transit est en train de déborder malgré la bonne volonté de l’équipe municipale dirigée par Cheick Aba Niaré, maire de la Commune II, malgré la forte implication en faveur de l’assainissement de la Commune II par les élus au Parlement dont les députés Karim Kéita et le 2e vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Hadi Niangadou natif de Médina-coura, Ozone traine toujours les pieds pour faire correctement son travail.

Dans trois semaines l’école rouvrira. Plus que jamais l’heure est arrivée d’anticiper, car “mieux vaut prévenir que guérir”

Aboubacar E Sissoko

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *