DÉMONSTRATION DE FORCE JAMAIS ÉGALÉE DES RELIGIEUX ET DES FRUSTRÉS

Quelles répercutions sur IBK et son gouvernement ?

 

Les massacres au centre, la mauvaise gouvernance, les grèves intempestives au niveau des écoles, entre autres, ont fait l’objet d’une démonstration de force le vendredi, 05 Avril 2019, après la prière de 13 heures.

Étaient au-devant de cette manifestation,  le président du Haut Conseil Islamique du Mali, l’imam Mahmoud Dicko et le  Chérif de Nioro, M’Bouillé  Haïdara. Ceux-ci ont été rejoints  par des formations politiques de l’opposition et des organisations de la société civile sur le   Boulevard de l’Indépendance. A cette occasion, un monde fou est sorti de tous les horizons. La foule sortie était incalculable et inestimable. Cette opportunité a servi de cadre pour des dizaines de milliers de manifestants pour dénoncer la mauvaise gouvernance et l’insécurité au Nord et au Centre du pays.

Cette démonstration de force a été mise à profit pour le peule en colère de dénoncer la crise scolaire, le front social, la crise sécuritaire, la mauvaise gouvernance… Sur les lieux, on pouvait lire sur les pancartes, des slogans hostiles au Président  IBK, à son gouvernement, à la présence des forces internationales dans notre pays.  Ces manifestants sortis massivement pour manifester leur ras-le-bol tiennent pour responsables de la recrudescence de l’insécurité les autorités. D’autres disaient ceux-ci : « Il n’y a pas de conflit entre communautés, mais une manipulation » ;  « Je suis peulh, je suis Dogon » ; « Le Mali est un ».

Cette occasion a servi de cadre pour  le président du Haut Conseil Islamique d’exiger un changement dans la situation actuelle. L’homme fort du Haut Conseil Islamique promet que si rien n’est fait, une manifestation de ce genre sera organisée chaque vendredi à Bamako.

En prélude à cette manifestation populaire, Issa Kaou Djim, porte-parole du président du Haut Conseil Islamique du Mali,  l’Imam Mahmoud Dicko, a été clair et précis en ces termes :

« Depuis un moment, l’imam Mahmoud Dicko avait promis d’appeler tout le monde. C’est ce jour qui est arrivé. Cependant tout le monde est appelé à sortir ce vendredi 5 avril après la prière à la place de l’indépendance. Pour la réussite de ce meeting, nous invitons les commerçants à fermer leurs boutiques. Nous demandons aux femmes, aux enfants, aux vieux de sortir. Il ne s’agit pas de Bamako seulement, mais plutôt de tous ceux qui peuvent rejoindre la capitale à pieds, en voiture ou par un autre moyen quelconque pour répondre massivement à l’appel. C’est un appel de l’imam Mahmoud Dicko. Il s’agit de montrer au Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, quelque chose qu’il ne va pas entendre, mais plutôt voir. Il ne va pas écouter, mais il verra ce qui se passera ce jour. IBK saura que le pays a des gardiens. Il ne s’agit pas encore d’appeler à la démission de Boubèye. Nous, on a fini avec ça, mais il s’agit du président lui-même. Ce qu’il dit à Koulouba a été entendu par l’imam Mahmoud Dicko ». (….)

    ARTICLE ENTIER DISPONIBLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 08 AVRIL 2019

PAR TOUGOUNA A. TRAORE 

NOUVEL HORIZON 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *