Délestages intempestifs : L’EDM engagée à régler la situation au bonheur des Maliens !

Informer  les hommes de media sur le pourquoi de la fréquence de perturbations dans la desserte de l’électricité avec un exposé sur le fonctionnement du système électrique des réseaux de la société, telle était la quintessence de la conférence de presse organisée par la Direction Générale de l’Energie Du Mali (EDM S.A) mardi 17 octobre. Une conférence animée par le directeur technique-adjoint Ladio Sogoba , entouré pour l’occasion de nombreux cadres technique de l’EDM S.A.

poteau electrique courant edm coucher soleil crepuscule

Inutile de le rappeler, cette conférence de presse vient à point nommé, car la situation de délestages intempestifs du courant avait commencé à susciter des interrogations sérieuses chez les consommateurs. Pour ce faire, le conférencier du jour, le Directeur technique de l’EDM S.A  a tenu d’abord à faire un exposé succinct sur tout le circuit de production de l’électricité dans notre pays. Selon lui, actuellement, l’électricité consommée au Mali provient des centrales qui sont alimentées par de sources différentes. Certaines alimentées par des groupes électrogènes sont communément appelées centrales diesel, d’autres à partir  de l’eau, les centrales hydriques. En plus de celles-ci, M. Sogoba expliquera que d’autres  centrales fonctionnent à partir de l’interconnexion, des échanges d’énergie avec les pays voisins qui donnent à l’EDM  selon leur capacité.

Parlant du transport du courant, il dira que ce transport s’effectue par des autoroutes  relayées elles aussi par des fils appelés lignes de transport de 225 000 volts, qui vont dans les boites de transformation pour devenir 30 000 volts, abaissés à leur tour à 15 000 volts  avant d’être réduits à 220 volts pour être mis à la disposition des consommateurs. Tout ce système est géré  par l’EDM en temps réel.

Abordant le sujet phare du jour, les délestages fréquents au début de ce mois d’octobre, Lodio Sogoba dira que l’EDM a eu une surcharge sur ses réseaux, au niveau de ses liaisons 30 000V qui ont provoqué un incident majeur sur les câbles enterrées. Ainsi  du 1er octobre au 15, la société a enregistré une vingtaine d’incidents du genre sur le réseau interne et les réseaux extérieurs notamment celui provenant de la Côte d’Ivoire.

Selon le conférencier, aujourd’hui  au Mali, la demande d’électricité est grande par rapport à l’offre. En d’autres termes, il dira que le courant est un produit marchand et que dans notre pays sa production coûte à l’EDM130 FCFA le Kwt , qui le revend à 98FCFA. S’y ajoute la mauvaise pluviométrie de cette année dans notre pays.

Avant la clôture de cette conférence de presse, le Directeur Général de l’EDM, Dramane Coulibaly a bien voulu faire acte de présence pour remercier les journalistes pour leur concours dans l’accompagnement de l’EDM dans ses missions. Une occasion pour lui de lancer un appel à toute la population malienne de les aider dans leur mission tout en dénonçant tous les cas et formes de fraudes, car dira-t-il : «  chaque abonné est un actionnaire de la société ».

Par Jean Joseph Konaté

Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *