Déguerpissements sur les grandes artères à Bamako : Les commerçants détaillants remontés contre le Gouvernorat

Le déguerpissement  des commerçants détaillants dont les places sont situées au bord des voies publiques engagé par le Gouverneur du District de Bamako afin d’apporter la fluidité et la sécurité a connu, depuis le 30 juillet dernier, son premier jour de scandale au grand marché avec des cas de blessés graves.

 controleur general sacko aminata kane policiere Gouverneur bamako

L’opération de déguerpissement des grandes artères de la ville de Bamako, initiée par Madame le Gouverneur Amy Kane depuis plusieurs jours déjà a connu malheureusement son premier jour de drames suite à un bras de fer entre les commerçants détaillants du Grand marché et les forces de l’ordre. Les commerçants détaillants comptent désormais s’opposer à ce projet du Gouvernorat au prix de leur sang, jusqu’au dernier souffle. En effet, le premier jour du grand scandale a coïncidé à un samedi, au moment où le déguerpissement concernait les alentours du Grand marché, le secteur allant vers la cathédrale. En fait, cette réaction émanant des déguerpis était vraiment inattendu par les autorités de Bamako. Bamako à feu et fumée dans les ronds-points de la circulation sous une forte mobilisation des forces de l’ordre avec des jets de pierres, des gaz lacrymogène et même des coups de feu, c’était dans la matinée du samedi 30 juillet, pour faire échouer le programme par tous les moyens. «L’Etat veut mettre terme à notre activité commerciale. Donc, une question de vie où de mort », scandent des pauvres victimes.

 

Comment et pourquoi est-on arrivé là?

 Au lendemain de sa nomination en qualité de Gouverneur, Mme Amy Kane, fonctionnaire de police, connu de tous les citadins de Bamako, a voulu laisser une trace indélébile ou, du moins, graver un échelon que ses prédécesseurs n’ont pas pu. La première opération phare, initiée par cette dame de fer a été la libération à juste titre des artères de la ville sur fond de jugement pour et contre des populations. Ayant donné son coup d’envoi, le projet de déguerpissement a concerné l’Avenue Cheick Zayed,  vers Hamdallaye et Lafiabougou, en zone ACI, le boulevard de la Direction Générale de la Police. La Commune II du District de Bamako est concerné par ce programme ; il s’agit libérer tous les alentours du cimetière de Niaréla, sur l’axe N’golonina.

Au quartier du fleuve, la devanture de la Maison des jeunes a été déguerpie. A cela s’ajoutent la ligne de la BDM et l’AMAP. Mais, surtout  vers le Grand marché, au niveau de la cathédrale, qu’il y a eu trop de difficultés ; là, les commerçants détaillants ont tout d’un coup décidé de surseoir de leurs pleins grés au projet.

 

Source de la polémique

Il n’est un secret pour personne que, dans un pays pauvre comme le nôtre où les gens n’ont où se débrouiller que dans le secteur informel, la manière de l’Etat d’agir devient mal appréciée dans la majorité de l’opinion publique. Mais, toutefois, il est demandé au Peuple malien d’éviter de se révolter au point de s’opposer à son Etat …

 

Mohamed BELLEM LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *