Décrispation : Le HCIM, « Les maliens se comprendront »

Le Président de la République a reçu ce 6 juillet 2020, les leaders religieux. Ceux-ci invitent les autres protagonistes de la crise au sens du dialogue dont fait montre le président IBK.

« Salam aléikoum ! Aw bissimila ! », retentit la voix du président de la République dans la salle de conférence de la villa des hôtes. Puis visage masqué, il fait signe de la tête à quelques leaders religieux masqués eux aussi, qu’il a reconnus dans le groupe. Depuis deux semaines IBK multiplie, de bon gré, les échanges avec tous les maliens, afin de sortir le pays indemne d’un détroit orageux qu’on lui impose.

Le rejet par le M5-RFP du gouvernement d’unité nationale et du dialogue avec la majorité présidentielle proposés par le président, trahit sa volonté de prendre à IBK par la rue ce qu’il a gagné par les urnes. Hier après-midi à la villa des hôtes, le Haut Conseil Islamique malien (HCIM) a affirmé son attachement à la continuité des échanges, et salué la « bonne volonté » d’IBK qui « nous a confirmé sa main tendue, et reste disponible pour les échanges, nous aussi on travaillera dans ce sens », a affirmé, au sortir d’audience, Mamadou Diamoutani, secrétaire général du HCIM.

Le Haut Conseil Islamique est une structure regroupant associations et leaders religieux chargés de faire l’interface avec les autorités. « Nous avions des préoccupations liées à l’Assemblée Nationale, aux députés frustrés, à la situation scolaire, et à l’accès à l’électricité. Le Président de la République nous a fait des propositions louables sur ces préoccupations qui nous satisfont presque.

Il reste encore des efforts à faire. Mais l’essentiel pour le Mali, c’est la quiétude et le dialogue, qui ouvriront la porte de la paix. Mais sans dialogue, il n’y a pas d’entente », a insisté Chérif Ousmane Madani Haïdara, président du HCIM. « Le HCIM souhaite que les échanges continuent et que ça aboutisse à l’apaisement de la situation, nous sommes entre maliens, les maliens quelque soit alpha se comprendront dans ces situations.

Cette bonne volonté que le président nous a montrée, nous pensons qu’il va continuer dans ce sens et souhaitons que ce soit de même pour toutes les parties prenantes de la situation », a espéré Mamadou Diamoutani.

Présidence de la République du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *