Déclaration de la société civile lors de la marche de ce samedi demandant la démission des ministres impliqués dans les malversations financières

Des organisations de la société civile malienne regroupées dans la Coordination nationale de veille citoyenne (CNVC) ont organisé ce samedi 6 décembre 2014 une marche citoyenne pour interpeller le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita par rapport à Loi 04-051 portant Organisation Générale de la Défense Nationale en Défense civile, Défense économique et Défense militaire, et exiger la démission des ministres impliqués dans les malversations financières liées à l’affaire de l’avion présidentiel et les matériels militaires. La marche est partie de la Bourse du travail pour le monument de l’indépendance et la déclaration a été lue par le coordinateur national de veille citoyenne, l’ancien fonctionnaire international Abdoulaye Niang. Voilà la déclaration.

marche protestation jeunes femmes contre mnla liberation foule cafo association feminine femmes

Chères citoyennes,

Chers citoyens,

«La léthargie intellectuelle du milieu universitaire dont les recherches auraient dû éclairer la société et alimenter un débat public riche et pluriel dont une presse indépendante et capable se serait faite de l’écho pour éduquer le public et interpeller la classe politique est un des indicateurs du déficit de qualité (et de l’absence de masse critique) et de l’absence de capacités de veille» (page 5 du PRED, 2013, Bruxelles, le 15 mai 2013, Table ronde sur le Plan pour la Relance Durable du Mali, 2013-2014).

Vous êtes sur un Espace de Veille Citoyenne et Stratégique axé sur la Défense de la Nation. C’est un Espace de test de la Remarque faite à Bruxelles lors de la Table Ronde sur le Plan pour la Relance Durable du Mali, 2013-2014.

Ce test est un succès. Les intellectuels, libres de la léthargie intellectuelle, ont développé le Système de Défense Stratégique de la Nation (SDS de la Nation) pour alimenter le débat sur plusieurs plateformes de media, notamment de radios de proximité à partir de mercredi 26 novembre 2014, pour éduquer le citoyen et interpeller la classe politique. Ceci a permis au Conseil de Ministres du 3 décembre de répondre à la demande du citoyen par deux décrets préparant l’application de la Loi 04-051 du 23 NOV 2004 portant Organisation Générale de la Défense Nationale.

À la Communauté internationale, oui le co-entrepreneuriat dans l’Espace de Veille Citoyenne marche.

Suite à cette Table Ronde, la Communauté internationale joue sa partition pour renforcer la capacité de groupes de société civile dans la Veille Citoyenne sur le Système de gouvernance. Le Projet sms de la France pour signaler les cas de détournements et la pression du FMI pour l’audit du marché d’acquisitions en faveur de la Défense Nationale sont compris dans ce sens.

L’Action Citoyenne s’inscrit dans le sens du test de restructuration du pouvoir selon la Nouvelle Norme de Gouvernance Démocratique sous laquelle le groupe de société civile reste au centre du pouvoir sans soumission à la classe politique. Le Principe de leadership inclusif et partagé a été testé avec succès car les tentatives de la classe politique par le biais de leurs associations ou personnes manipulatrices de l’Action Citoyenne construite autour de la Défense Nationale ont été très bien gérées pour éviter le désordre et la récupération à haut risque.

Aujourd’hui est un jour nouveau car ce jour marque le point de départ pour se sortir de la Crise Sociale globale et Sécuritaire. Le Mali sera le point de départ du Relèvement durable de l’État dans toute région du monde pour être un État plus responsable, comptable et capable de réponse à la demande du citoyen…

Félicitations à nous citoyens…

Félicitation au Président de Changement, SE Ibrahim Boubacar Keita, pour avoir emprunté le chemin du Relèvement durable de l’État en s’offrant les Organes opérationnels pour le Système de Défense Stratégique de la Nation axé sur la Loi 04-051 portant Organisation Générale de la Défense Nationale en Défense civile, Défense économique et Défense militaire.

Nous citoyens disons qu’avec la déviation comportementale avérée par rapport à l’Intégrité dans l’utilisation de ressources naturelles, Intelligence et Énergie, observée au sein des Ministères en charge de la Défense économique selon la Loi 04-051 à savoir le Ministère de l’Économie et des Finances, et de la Défense militaire à savoir le Ministère de la Défense, il est une obligation sous l’Action Citoyenne de chercher à raffermir la volonté collective pour l’application de la Sanction Citoyenne aux personnes dont les noms sont cités pour la démission sans délai.

Avant de continuer, les Communautés de Localités aurifères des trois Régions Sud-Ouest du Mali ont fait le déplacement pour dire Grand Merci au Conseil de Ministres du 3 décembre 2014 pour l’inclusion du Ministre des Mines dans les Organes de Défense de la Nation. Elles attendent la réponse à leur demande adressée au Président de la République depuis Novembre 2013 pour les décrets d’application sous la Défense civile relatifs aux droits économiques avec droit de surface et 5% de capacité de Rétention de Richesse et d’Emplois de la Nation pour chaque Branche de la Co-entreprise Sanou (Or) (future) dans leur Communauté et la promotion de l’Agriculture Familiale Africaine.

Merci pour les Communautés de Localités de Fourou à Kadiolo, Kangaba, Kéniéba, Sadiola, Kita, Kidal pour le déplacement à travers la Fédération des Orpailleurs.

Chères citoyennes,

Chers citoyens,

Merci pour avoir répondu à cet Appel Citoyen pour une Action de Citoyenneté Mondiale. La Coordination Nationale de Veille Citoyenne (CNVC) rassemblant un large nombre d’Associations a été établie suite à la demande d‘ICMA adressée au Réseau Citoyenneté et Co-entrepreneuriat JOKO ni MAAYA. Cette demande de Co-entrepreneuriat est axée à protéger la population, notamment les Forces Armées du Mali (FAMA), de la mauvaise gouvernance sociale et culturelle exhibée dans le marché d’acquisitions relatif à la Défense de la Nation par une Coalition de Responsables contre la Constitution et les Lois d’enrichissement illicite dans l’esprit de l’Article 7 du Code de procédure pénale.

La Coordination Nationale de Veille Citoyenne note avec regret que :

  • Les personnes citées dans les rapports d’audit n’ont pas eu le courage, en cas de soupçon, de démissionner ou de disparaitre de la vue du public pour protéger la dignité de la famille ;
  • La hiérarchie (le Premier Ministre en cas de défaillance le Président de la République) n’a pas appliquée la Sanction administrative menant à la démission des personnes citées pour l’honneur de la Nation ;
  • Les collègues de travail, les voisins et les membres et amis de la Famille ne se sont pas indignés au point de faire abandonner ces personnes citées leur position afin qu’elles ne servent pas de modèle pour la jeunesse.

Face à cette Situation, la première activité du Plan d’action à consister à développer un Programme de Communication Stratégique par le biais d’une Conférence de presse afin d’équiper les medias pour un élargissement de la base d’appropriation des rapports d’audit, d’interviews et de débats sur le Comportement déviant des personnes citées. L’objectif recherché est d’ « unir dans l’action » pour une Sanction sociale menant à la démission.

Pourquoi la Sanction sociale ?

La lecture des rapports d’audit, notamment celui du Vérificateur Général, montre à quel point la Déviation Comportementale est avérée par rapport à la Droiture dans la Mutualisation de la Connaissance dans la Persévérance avec chaque « fautive » et « fautif » utilisant son Intelligence et son Énergie dans la Maximisation de la déviation comportementale par rapport à l’Intégrité, une valeur sociétale universellement partagée. Parents, collègues de travail, citoyen de tout le pays sans distinction de groupes d’acteurs à savoir les groupes de société civile, la communauté des affaires et la classe politique indignons nous pour pousser ces personnes citées à la démission.

Personne citée, prenez l’exemple du Ministre des Anciens Combattants de la France qui a démissionné, il y a deux semaines, lorsque le nom de l’un de ses proches a été cité dans un cas de marché public.

Collègue de service et citoyen directement concerné prenez le relais de l’Action Citoyenne pour la Sanction Citoyenne jusqu’à l’abandon de position dans le Gouvernement pour personne citée.

Personne citée faites honneur au nom de la famille dont le NOM est désormais souillé car ce nom est associé à la Sanction de la Communauté Internationale contre le Citoyen du Mali.

Est-ce la voie du Tribunal civil la plus appropriée ou le Tribunal militaire ? Comment les militaires au front peuvent avoir confiance en la qualité des acquisitions quand par des personnes citées sont d’une telle déviance comportementale !

Chères citoyennes,

Chers citoyens,

La déviation comportementale est généralisée parce que le Mali est sous emprise de la Vallée de globalisation de co-entrepreneuriat axée sur la Déviation Comportementale Avérée (V-DCA), notamment financière. La globalisation de co-entrepreneuriat économique est caractérisée par :

  • La « Culture d’entreprise distincte » caractérisée par le succès dans le développement de la capacité de création de croissance économique globale par la production de l’Or à Rétention odieuse de Richesse et d’Emplois de la Nation du Mali en défaveur de l’État du Mali et des populations du Mali, notamment des Communautés de Localités aurifères de Kéniéba, Kadiolo, Sadiola, Kangaba et demain de Kidal. Le Mali est noté très bon élève en création de croissance économique globale et classé 3èmeproducteur d’or africain mais placé à 182ème place de l’Indice de Développement Humain (IDH) ;
  • Un Système financier et commercial discriminatoire sous l’égide des Institutions de Breton Woods, la Banque mondiale et le FMI, et l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) favorisant la « Culture d’entreprise distincte » enfermant l’Afrique dans cette Situation paradoxale de bon élève en développement de capacité de création de croissance économique globale et de mauvais élève en capacité de développement humain ;
  • Un Partenariat mondial pour le Développement axé sur le Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (CSCRP) discriminatoire contre les intellectuels car retenu comme Cadre unique de référence pour les Stratégiques et les Politiques. Ce Partenariat favorisant la «Culture d’entreprise distincte » a été renouvelé au Sommet du Millénaire pour le Développement avec des Objectifs Minimalistes de Développement ou Malthusiens de Développement (OMD).

En plus de l’emprise des Sociétés multinationales selon la « Culture d’entreprise distincte », le citoyen est sous emprise de :

  • Organisations de Culture d’Attitude Déviante dont les personnes citées dans le marché de la Défense Nationale sont membres actifs ;
  • Organisations mobiles d’extrémisme violent (OmEV) actives dans les Régions Sahariennes du Mali sur le marché de la drogue et des otages vulnérables à l’Attaque d’Organisations d’État Islamique qui massacrent nos populations et font fuir les Responsables civils et politiques des Communautés de Localités ;
  • Groupes spontanés et de proximité d’extrémisme violent (GspEV) actifs dans la capitale Bamako pour donner la mort subite à des voleurs.  Le Groupe s’entraine sur les voleurs de moto et pourrait s’attaquer aux personnes volant les voitures de l’État ou développant leur capacité de Rétention odieuse de Richesse et d’Emplois de la Nation.

C’est pour s’extirper de la Vallée de globalisation de co-entrepreneuriat, que le Centre Senè d’études stratégiques sur le Co-entrepreneuriat a développé le Système de Défense Stratégique de la Nation (SDS de la Nation) organisant la Défense Nationale en défense civile, Défense économique et en Défense militaire. Le SDS de la Nation supporte la Vision de globalisation de co-entrepreneuriat basée sur la Prospérité partagée axée sur des Règles de Rétention de Richesse et d’Emplois de la Nation, inverses des Règles de Mobilisation de Ressources Sécuritaires de la Nation, qui garantissent la Stabilité, la Paix et la Sécurité.

Chères citoyennes,

Chers citoyens,

Mahamoudou Aroualo dans son livre intitulé « Vitrine de la Justice », parle de la droiture des dirigeants qui ont fait la grandeur du Mali que nous réclamons aujourd’hui. Il relate que Askia Ishaka, Roi de l’empire Songhoi, a demandé au public qui est celui qui dérange le plus les musulmans et qui sont les plus injustes. Le cadi (juge religieux) Mahamoudou Bagayoko lui dit : « c’est toi le père et la cause de toutes les injustices commises ici car personne ne peut brimer quelqu’un sans ton ordre, sans ta force. SI tu veux tuer un homme injuste, commence par te tuer. D’où vient la richesse que tu affiches ? Avais-tu fructifié ton argent ? As-tu des esclaves qui font du commerce pour toi ? »

Le Père de la Loi 04-051 du 23 NOV 2004 portant Organisation Générale de la Défense Nationale selon le SDS de la Nation, nous nommons S.E. Ibrahim Boubacar Kéita et son Gouvernement, peuvent se poser la question que le Roi du d’empire Songhoi a posé au public.

Le Père de la Loi a enfin entendu la Voix du Citoyen qui était claire par le biais de radios partenaires et de proximité depuis la semaine dernière disant NON À l’INACTION sur la Loi 04-051. En effet, le Conseil de Ministres du 3 decembre 2014, jour démarrage de l’Action Citoyenne de la Coordination Nationale de Veille Citoyenne pour 3 jours de meeting quotidien (16 :00 à 18 :00) culminant sur cette Marche symbolique du Samedi 6 décembre 2014, a adopté sur rapport du ministre de la Défense et des Anciens Combattants :

  • Un projet de décret fixant la composition du Conseil Supérieur de Défense ;
  • Un projet de décret fixant la composition du Comité de Défense de la Défense Nationale.

Le Conseil de Ministres a rappelé qu’aux termes de la Loi 04-051 du 23 novembre 2004 portant organisation générale de la défense nationale, la défense nationale a pour objet d’assurer en toutes circonstances, la sécurité et l’intégrité du territoire ainsi que la vie des populations contre toutes formes d’agression. Pour atteindre cet objectif, le Président de la République, Chef suprême des armées, dispose de deux organes également prévus par la Loi :

  • Le Conseil Supérieur de la Défense qui arrête les grandes orientations en matière de défense nationale, notamment la préparation, l’utilisation, la protection des ressources de la Nation en vue d’assurer sa défense ;
  • Le Comité de Défense de la Défense Nationale qui arrête les décisions en matière de direction militaire de la défense, définit les buts à atteindre, approuve les plans correspondants, fixe la répartition générale des forces et des mesures destinées à pourvoir aux besoins des armées.

Le Conseil de Ministres note, cependant, que les réalités socio-économiques, les nouveaux enjeux de la sécurité et la transversalité de défense qui embrasse les principaux domaines d’activité de la nation, militaires et non militaires, ont rendu nécessaire la modification de la composition des deux organes. L’adoption des présents projets de décret s’inscrit dans ce cadre. Ils modifient la composition du Conseil Supérieur de Défense et du Comité de Défense de la Défense Nationale en élargissant et en actualisant la liste de leurs membres pour prévoir les Ministres chargés de la Santé et des Mines.

Nous citoyens, disons Grand Merci au Père de la Loi 04-051 car Premier Ministre, il a apporté la Loi en 1999, Président de l’Assemblée Nationale en 2004 la version actuelle de la Loi a été ratifiée et Président de la République en 2013 le Plan de Défense Stratégique de la Nation doit être axé la Situation de Menace car le Mali a été déclaré ainsi contre la Paix Internationale par le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Nous citoyens demandons au Père de Loi 04-051 23 NOV 2004 portant Organisation générale de la Défense Nationale, S.E. Ibrahim Boubacar Keita de faire prendre au Conseil de Ministres du 10 décembre 2014 des projets de Décrets d’application relatifs à l’Article 7 sur la Menace de ladite Loi et l’Article 6 sur la « Réquisition » et la « Soumission à contrôle et a répartition » des ressources naturelles et de services. La demande du citoyen sous la Loi 04-051 est selon :

  • L’Article 6a pour une réquisition de 60% soit 30 tons d’or pour une production moyenne de 50 tons ajoutée aux services de téléphonie mobile pour une somme estimée entre 600 et 1000 milliards de FCFA. Notre Armée Nationale sera équipée convenablement et les hommes motivés dignement. Le relèvement des salaires pour les travailleurs vers un objectif de multiplication par 4 sera amorcé ;
  • L’Article 6b est la « soumission à répartition » selon la Vision de globalisation de co-entrepreneuriat basée sur la Prospérité partagée avec le citoyen souscrivant à des :
  • Règles de Rétention de Richesse et d’Emplois de la Nation suivantes :
  • 45% pour les maliens dont 5 pour les Communautés de Localités dont les terres agricoles, minières, gazières et pétrolières sont exploitées ;
  • 15% pour les africains autres que maliens qui ouvrent aux maliens le capital de co-entreprises qui exploitent leurs terres agricoles, minières, gazières et pétrolières ;
  • 40% pour les étrangers souscrivant à la Vision de globalisation de co-entrepreneuriat ;
  • Règles de Mobilisation de Ressources Sécuritaires pour la Co-entreprise Sécuritaire du Sahara (CoESS) suivantes :
  • 60% par des non-africains, membres des Nations Unies ;
  • 40% par les Nations africaines.

Chères citoyennes,

Chers citoyens,

Exigeons les décrets dès le mercredi prochain sans perte de temps car il est inacceptable que le Conseil de Ministres ne perd de temps pour nommer un Haut Fonctionnaire de Défense dans un Département Ministériel alors que la Loi 04-051 l’exige sa contribution à la préparation du Plan de Défense Stratégique de la Nation annuel. Ce Plan, qui n’a jamais été préparé depuis 1999, ne peut souffrir de bureaucratie pour un pays en guerre et sous emprise de la Vallée de globalisation de co-entrepreneuriat axée sur la Déviation Comportementale Avérée.

De simples décrets soutiendraient le processus de Relèvement durable de l’État du Mali comme un État :

  • Plus responsable ;
  • Comptable,
  • Capable de de réponse à la demande du citoyen pour :
  • La Dignité Retrouvée ;
  • La Grandeur de la Société Restaurée ;
  • La Croissance économique globale Relancée à travers l’émergence de Co-entreprises économiques pour un développement humain durable avec sécurité alimentaire pour tous et sécurité nutritionnelle, selon la Vision de globalisation de co-entrepreneuriat économique axée sur la Prospérité partagée dans la Stabilité, la Paix et la Sécurité (VPSPS).

Chères citoyennes,

Chers citoyens,

Pour un État plus responsable, comptable et capable de réponse à la demande du citoyen, soutenons le Président et le Gouvernement pour un Conseil de Ministres historique le 10 décembre 2014.

Père de la Loi 04-051 Grand Merci mais plus est demandé pour 45% de la Production de l’Or du Mali aujourd’hui pas demain.

Libérer le citoyen malien et africain de la « Culture d’entreprise distincte » à Rétention odieuse de la Richesse et d’Emplois de la Nation ;

Libérer nous de la Situation paradoxale de bon élève en croissance économique globale et de mauvais élève en développement humain ;

Éliminer le risque d’insécurité humaine et sociale, source de risque d’attaque contre la sécurité économique globale, la sécurité du capital d’investissement et la stabilité des Institutions de la République ;

Protéger nous de l’emprise des Organisations mobiles d’extrémisme violent

Allons de l’opération Barkhane et de la MINUSMA à la Co-entreprise sécuritaire du Sahara basée à Tessalit, une entreprise multinationale sécuritaire avec des Forces combattantes incluant des FAMA libre de tout complexe

Pour retrouver la dignité les personnes cités dans le marché d’acquisition de la Défense Nationale, indignez-vous et démissionner sinon les 600-1000 milliards seront dans la bouche d’Organisations de Culture d’Attitude Déviante qui font main basse sur le flux de crédit au fonctionnement de l’État

 

Pour la Prospérité partagée levons-nous …..

Source: Autre presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.