Salem Ould El Hadj, historien et chercheur : « l’esprit est apte à assimiler en l’absence du soleil. Pendant le soleil, les mains sont aptes à apprendre un métier…»

C’est à Tombouctou que fût créé, vers le XVème siècle, la première Université au monde: L’Université de Sankoré qui accueillait plus de 25 000 étudiants venus de divers horizons. Le Doyen Salem Ould Elhadj (historien et chercheur) nous indique les moments propices pour s’adonner au travail manuel et aux études, une pédagogie de ladite Université, dont l’école malienne devrait s’inspirer.  

« Malheureusement on imite l’Europe et on piétine nos valeurs », a déploré M. Salem. Et d’ajouter que les professeurs de l’université de Sankoré avaient aussi compris que « l’esprit est apte à assimiler en l’absence du soleil » de telle sorte que les cours sont donnés la nuit et le matin de bonheur à partir de 8h.
« Plus le soleil monte, plus on devient abruti. Eux pensent faire leur travail manuel. Alors que nous, c’est à 11h-12h qu’on force les élèves que ça rentre. Rien ne rentre. Pendant le soleil, les mains sont aptes à apprendre un métier et à l’absence du soleil, c’est l’esprit qui est apte. Jusqu’à présent les Européens n’ont pas eu cette pédagogie », a asséné l’historien émérite Salem Oud Elhadj.
Rappelons que l’université fut construite au XV siècle sous Mansa Souleymane et comptait 25 000 étudiants pour 100 000 Habitants, c’est-à-dire, un étudiant pour 4 habitants sous Askia Daoud en 1482.
« Même les européens n’ont pas atteint ce niveau là. Ils venaient de partout, du Sahara, des pays arabes, ce sont des sonrhaïs, des peulhs, tout le monde…  L’Université a été construite par une femme généreuse qui voulait faire une belle action en direction de l’islam et elle avait préféré garder l’anonymat», a précisé M. Salem.
Propos recueillis par 
Almoudou M. Bangou

Source: canarddechaine

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *