Mme Traoré Oumou Traoré, promotrice du restaurant « La Vieille marmite » : “L’art culinaire peut être une opportunité pour les autorités afin de lutter contre le chômage des jeunes”

La promotrice du restaurant “La Vieille Marmite” et présidente de l’Association des femmes professionnelles des métiers de la transformation alimentaire et restaurant (Afromer), Mme Traoré Oumou Traoré, a animé le vendredi 18 octobre dernier, dans l’enceinte de son restaurant sis à l’ACI 2000, un point de presse pour faire la restitution de son voyage aux Etats-Unis dans le cadre d’un programme de bourse américaine orientée vers le développement du secteur hôtelier, de la restauration et l’expérience de la culture culinaire dans le Sud des Etats-Unis.

Mme Traoré Oumou Traoré a séjourné aux Etats-Unis du 10 au 25 septembre dernier pour participer à un programme de bourse américaine orientée essentiellement vers le développement du secteur hôtelier, de la restauration et l’expérience de la culture culinaire dans le Sud des Etats-Unis. Pour faire une restitution de ce voyage d’étude, la présidente de l’Association des femmes professionnelles des métiers de la transformation alimentaire et restaurant (Afromer) a organisé un point de presse, vendredi dernier, 18 octobre.

Selon elle, ce programme de bourse dénommé ”Cochran Fellowship Handbook 2019″, est un programme de l’Usda (United States Department of Agriculture) des Etats-Unis et tourne autour de diverses thématiques, notamment l’hôtellerie, la restauration, l’industrie de transformation et de développement agricole. Elle a également expliqué que ce programme était adressé seulement aux spécialistes et administrateurs de niveau intermédiaire et supérieur qui travaillent dans le commerce et les politiques agricoles, le développement des agro-entreprises, les services de vulgarisation, la commercialisation agricole et bien d’autres. Seuls deux pays d’Afrique de l’ouest étaient représentés à ce programme : le Sénégal et le Mali à travers le restaurant “La Vieille Marmite”. “Le programme nous offre des possibilités de formation à court terme d’une durée de 2 semaines. Toutes les formations ont eu lieu aux Etats-Unis, plus précisément à New Orléans, à Savannah et à Miami. Au cours de notre séjour, j’ai été vraiment impressionnée par l’importance que les Américains ont donnée à l’art culinaire.  Nous avons participé à des cours et séminaires universitaires, des expositions, des conventions dans le domaine de l’agriculture.

Quant aux ressortissants de l’Afrique occidentale, notre formation était axée sur divers domaines tels que la restauration, les services de restauration, l’assainissement, la gestion des boissons, la gestion de ressources humaines et les menus. Elle nous a également permis d’être en contact avec une grande variété de produits et d’ingrédients alimentaires aux Etats-Unis, tout en mettant l’accent sur la culture alimentaire du Sud des Etats-Unis”, a-t-elle précisé.

Parlant des opportunités d’affaire que l’art culinaire peut apporter à un pays, elle a indiqué le secteur de l’art culinaire américain est très bien structuré et c’est pour cela qu’il rapporte gros à leur économie.  “Lors de notre participation au Show-Food à Miami, j’ai rencontré de grands opérateurs économiques américains qui sont très intéressés par des produits locaux maliens pour l’exportation. Au cours de ces rencontres, j’ai fait du plaidoyer auprès d’eux pour le fonio et les boissons naturelles maliennes. Donc, si nous voulons exporter nos produis locaux comme le fonio par exemple, il faut que cela soit de bonne qualité. Pour cela, il faut que les acteurs soient accompagnés par l’Etat à travers des subventions. Je vous rassure que l’art culinaire fait partie de la première liste des solutions pour le Mali. La paix et la cohésion sociale se font autour du plat. Il peut être aussi une opportunité pour les autorités afin de lutter contre le chômage des jeunes”, a-t-elle laissé entendre.

Le point de presse a été clôturé par une séance de dégustation des spécialistes américaines que la patronne du restaurant ”La Vieille Marmite’‘ a appris à concocter lors du programme Cochran 2019 aux Etats-Unis auquel elle vient de participer.

       Mahamadou TRAORE  

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *