Le Projet de conservation, de revitalisation et de valorisation du textile dans les régions de Mopti et de Bandiagara entre dans sa phase active

Projet de conservation, de revitalisation et de valorisation du textile dans les régions de Mopti et de Bandiagara : la Mission culturelle de Djenné lance sa campagne de sensibilisation

 

Lancé il y a un mois à Bamako, le Projet de conservation, de revitalisation et de valorisation du textile au Centre du Mali entre dans sa phase active. La Mission culturelle Djenné a lancé en effet, dans la Commune de Dandougou-Fakala, la campagne de sensibilisation des acteurs impliqués dans la promotion du textile traditionnel, précisément dans le village de Sirabougou, le 18 janvier 2022.

La deuxième journée a eu lieu, le 19 janvier 2022, dans le village de Souala, dans la Commune urbaine de Djenné et la troisième journée, dans le village de Diabolo, également située dans la Commune urbaine de Djenné.

Le but de cette sensibilisation est la recherche de la paix et le vivre ensemble entre les communautés en présence à travers la préservation des traditions textiles communes aux communautés dogon et peul du centre du Mali. Il vise en outre à faire avancer la mise en œuvre du plan d’action de l’Accord sur les biens culturels entre les États-Unis et le Mali par le biais d’activités éducatives et d’expositions culturelles de textiles maliens et d’objets connexes dans les contextes culturels des peuples Peul et Dogon du centre du Mali.

Le projet, rappelons-le, est financé par le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique à travers le Fonds des Ambassadeurs pour la préservation du patrimoine culturel (AFCP). La Direction nationale du Patrimoine culturel en assure l’exécution à travers les missions culturelles de Djenné et de Bandiagara, ses zones d’intervention.

Source : CC/MACIHT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.