Journée mondiale du tourisme au Mali: la ville mystique de Djenné à l’honneur

Le ministère de l’Artisanat et du tourisme, à travers l’Agence de promotion touristique du Mali (APTM), organise, aujourd’hui vendredi 29 septembre, la Journée mondiale du tourisme, à Djenné, une ville mystique dans la région de Mopti.

village nord mali tombouctou kidal gao djenne mopti

Ce grand événement qui sera présidé par la Première dame, KEITA Aminata MAIGA, est célébré sous le thème : « Le tourisme durable, un instrument au service du développement.

En plus de madame la ministre de l’Artisanat et du tourisme, Nina Walett INTALOU, et les responsables des structures dédiées à la promotion du tourisme, dans notre pays, la cérémonie enregistre la présence de plusieurs ambassadeurs présents dans notre pays et plusieurs membres du gouvernement.
La journée mondiale du tourisme présente une occasion exceptionnelle de sensibiliser les décideurs du secteur public et privé ainsi que le grand public à la contribution du tourisme durable au développement et de mobiliser toutes les parties prenantes pour, ensemble, faire du tourisme un catalyseur de changement positif.
Après Woroni, dans la région de Sikasso, qui a abrité l’édition 2016 de la journée mondiale du tourisme, c’est la ville mystique de Djenné qui accueille cette édition 2017. À Woroni, les organisateurs de la journée mondiale du tourisme au Mali s’étaient donné comme objectif de sensibiliser et de montrer à la communauté internationale et nationale les potentialités et la diversité touristique du pays. Les messages pour amener la communauté internationale et nationale à prendre conscience de l’importance du tourisme et sa valeur sociale, culturelle, politique et économique ont été largement véhiculés.
À Djenné, la célébration de la journée mondiale du tourisme s’étalera sur deux jours, à savoir les 29 et 30 septembre. Les activités inscrites à l’agenda sont entre autres les conférences-débats, les expositions, la visite des sites touristiques, dont la grande mosquée de Djenné, le puits Tapama Djénépo. Aussi, il y aura des plantations d’arbres au bosquet de la Première dame et des courses de pirogues. La célébration sera également marquée par des prestations artistiques de l’orchestre régional ‘’le Kanaga Mopti’’, des artistes locaux et de la troupe théâtrale de Djenné.
La ville de Djenné, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, est largement connue à travers le monde pour sa grande mosquée et ses nombreux sites touristiques. C’est dire que le choix de cette localité par les autorités maliennes pour abriter les festivités de la journée mondiale du tourisme est plein de significations.
Djenné a été classée patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988. Fondée vers la fin du 9e siècle, Djenné a produit une civilisation considérée, de nos jours, comme l’une des plus anciennes d’Afrique.
Le site historique de Djenné tire sa célébrité de la beauté de son architecture de terre. De type soudano-sahélien, les maisons présentent des façades toucouleur et marocaine. La ville tient également sa célébrité à sa grande mosquée construite en 1906 et 1907 sur les ruines de la première qui date de 1280. Cette mosquée est considérée comme le plus grand monument en banco au monde. Son crépissage se fait annuellement et engendre une grande manifestation populaire qui sollicite tous les habitants de Djenné et ceux de ses environs.
Placé dans une zone rouge quand la crise battait son plein, le secteur touristique de notre pays a connu un coup dur, ces dernières années. Les acteurs du domaine, notamment les promoteurs hôteliers, les guides touristiques ont connu de longs moments sans activités dans les parties centre et nord de notre pays. Il y a deux ans maintenant, le ministère de l’Artisanat et du tourisme et l’APTM mettent les bouchons doubles pour redonner au secteur toute sa place dans le développement du pays. Pour ce faire, le département multiplie les actions de sensibilisation pour redonner confiance aux touristes et entreprend des initiatives en vue de développer le tourisme intérieur à travers la promotion des autres zones touristiques du pays qui sont peu connues.
Une autre stratégie réfléchie du département dédié au tourisme est de faire connaitre tous les sites touristiques du pays, de Kayes à Taoudéni. Parallèlement aux actions de sensibilisation pour faire revenir les touristes étrangers, les autorités touristiques sont dans la dynamique de faire en sorte que les Maliens prennent conscience des potentialités touristiques et s’engagent à les découvrir. Une initiative qui sera de nature à développer l’écotourisme pour développer le pays et gagner la confiance des étrangers.

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *