Hommage : Une rue de Bozola baptisée Balla Moussa Keïta

Après une semaine d’activités (du 6 au 12 mars derniers) pour commémorer le 20è anniversaire de la disparition de Balla Moussa Keïta, la ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré, a présidé, vendredi dernier, la clôture de l’événement. C’était en présence du parrain de la semaine, Souleymane Cissé et de nombreux invités, y compris des membres de la famille du défunt.

C’est dans un discours empreint d’émotion de solennité que la ministre en charge de la Culture a rappelé les multiples qualités et le rôle éminemment important que l’icône de la culture malienne, feu Balla Moussa Keita, a joué. Elle a aussi tenu à saluer toutes les personnes physiques et morales, notamment le ministère de la Communication et de l’économie numérique, le parrain Souleymane Cissé et la famille Keïta, pour leur apport dans la réussite de l’événement.

«Cette cérémonie est certes sobre mais pleine de signification, d’émotion et s’inscrit dans un élan de reconnaissance à l’endroit d’un géant, d’un baobab, d’une bibliothèque, dont les œuvres accomplies doivent servir d’exemple mais également de source d’inspiration pour les générations actuelles et futures», a expliqué Mme la ministre. Pour conclure, Kadiatou Konaré a invité nos compatriotes à méditer sur ce beau proverbe, cette belle citation pour rendre hommage à un homme d’exception. «Souvent les mots sont insuffisants pour exprimer la véritable émotion du cœur».

Il faut noter que la ministre en charge de la Culture avait aussi procédé à l’inauguration de la rue Balla Moussa Keïta. Ainsi, la rue 127, sise à Bozola en Commune II du district de Bamako portera désormais le nom du célèbre acteur de cinéma. Elle est située entre l’avenue Pasteur et l’avenue Verdun. Pour Souleymane Cissé, c’est un moment très émouvant, car ce quartier a vu Balla dans sa jeunesse.

Cette reconnaissance a été unanimement saluée par les habitants de Bozola. Tous ont exprimé leur satisfaction de voir une rue baptisée du nom de Balla Moussa Keïta. Pour Mme Touré Coumba Touré, une habitante du quartier, c’est une initiative salutaire parce que l’acteur y a passé une grande partie de sa jeunesse dans ce quartier.
Un moment d’intense émotion aura été la minute de silence observée à la mémoire de tous ceux qui ont servi avec brio la Nation malienne et qui ne sont plus de ce monde.

Amadou SOW

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *