Deuxième édition du Festival Hola Bamako : Pour créer un lien de coopération culturel entre artistes maliens et espagnols

Après le succès de la première édition, le Festival Hola (qui veut dire en Espagnole salut, qui est symbole de joie, façon d’ouvrir l’Espagne au Mali) Bamako, a vu sa seconde édition se déroulée, notamment les 26 et 27 Avril au 2019, au Mussée National du Mali, sous le sons des musiques multiethniques et de pas de danses maliennes et espagnols. Fans de la musique, diplomates, etc., ont massivement effectué le déplacement pour aller être témoins de ces nuits folles.

 

Le thème choisi pour cette édition était: «la musique, racines pour revenir   à une raison de vivre ensemble»Organisé par l’Ambassade d’Espagne au Mali étant   l’organisatrice avec le soutien essentiel du groupe SODIMA, indique la première conseillère   de l’Ambassade d’Espagne au Mali non moins coordinatrice dudit Festival, Marguarita Boo Parada, le dit festival avait pour objectif de promouvoir le lien culturel entre l’Espagne et le Mali. C’est pour cette raison, dit-elle, du 22 avril au 26 avril, il y a eu des formations par des professeurs espagnols qui transmettront leurs connaissances professionnels à l’endroit des étudiants du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias Balla Fasséké Kouyaté (CAMM) et de l’Institut National des Arts (INA) dans les domaines du design graphique, de l’audiovisuel, de la danse et de la musique. En somme, le but de ces formations, ajoute la première conseillère, s’avèrent le renforcement   des capacités, le partage du savoir faire et   de la production des œuvres culturels, tout en promouvant la culture comme outil   de paix.

Au terme de ces formations, a-t-elle dit, se sont enchainées   les prestations des musiciens venus de l’Espagne et des musiciens maliens pour être des exemples de partage, montrer leurs liens communs et surtout d’un amour pour la musique, en tenant en haleine   le public qui a fortement effectué le déplacement au Musée Nationale du Mali. Il s’agissait entre autres de Vieux Farka Touré, M’Bouillé Koita, Koko Dembélé, Saloméé Hola band, Kader Tarhamine, Balla Diabaté, Capitaine Balla, Baychou, Sweezy, Bassiaka Diabaté. Et avec comme invités spéciaux Samule Levi, Antonio Lizana (d’Espagne).

«Ce Festival n’a pas de coût. Car le Mali est aidé gratuitement qui forme nos artistes et autre gratuitement qui les ouvre des opportunités d’aller faire découvrir leurs talents ailleurs. Nous sommes aidés par des gens qui nous font la sonorisation gratuitement dont la location en deux jours peut atteindre les 40 millions, nous sommes aidés par des artistes qu’on ne peut pas payer les cachés. Nous partons doucement, gérer les choses comme elles viennent pour le Mali. Le plus important est que l’Espagne vient pour nous aider, est qu’il ait un lien de coopération créé entre le Mali et l’Espagne et entre les artistes maliens et Espagnols», avait répondu à la presse à la conférence   de presse d’annonce du Festival Hola au Mussée le 23 Avril, Bandiougou Diabaté, du quotidien l’Indépendant, non moins membre de la commission d’organisation.

Hadama B. Fofana

 

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *