Culture: Le festival Fari Foni Waati annonce les couleurs

Le festival Fari Foni Waati a annoncé les couleurs de sa cinquième saison. Face à la presse le 26 janvier 2021, le programme de cette édition spéciale qui se tient dans un contexte de crise sanitaire mondial y a été déroulé. Bamako abritera donc cette nouvelle page de l’histoire les 30 et 31 janvier de l’année en cours. Selon les organisateurs, à côté des activités qui se tiendront dans des rues de la capitale, le centre culturel BlonBa sera le lieu par excellence qui abritera la grande partie des festivités.

 

Déjà dans les coulisses la quinzaine de danseurs professionnels maliens s’attèlent aux derniers réglages aux côtés des chorégraphes venus de différents continents. Un cocktail de professionnels aguerris et passionnés vont présenter aux festivaliers leur savoir-faire en questionnant à travers la souplesse et des gestes du corps la danse contemporaine. Le caractère international de ce festival est aussi le lieu de se laisser émerveiller face à la beauté de l’assimilation et la transmission de la culture de l’autre ainsi que du métissage culturel: un véritable moment de partage, un rendez-vous du donner et du recevoir des expressions corporelles et des interprétations qui y seront données.  Fari Foni Waati 2021, c’est avant tout une écriture de liberté de pensée et d’expression scénique, sans détour ni rhétorique. Objectif toucher le plus grand nombre et sensibiliser par la même occasion sur le potentiel culturel malien et la magie des échanges culturels. Des messages y seront véhiculés demanderont une attention particulière des amateurs de danse qui viendront y plonger leurs regards. L’aventure Fari Foni Waati qui a commencé en 2017 « invite chaque année des chorégraphes à venir diriger un travail de création avec les danseurs d’Afrique ». L’événement se tient en deux étapes : la première étape est marquée par trois semaines de création chorégraphique et la deuxième phase qui est celle de la restitution s’articule autour des activités artistiques qui animent le festival, notamment des pièces des répertoires de chorégraphes, des spectacles vivants de rue et en salle. Communiqué de presse-FFW#5

Idelette BISSUU

 

Source : Journal du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *