Culture: Fatoumata Kéïta lance une maison d’édition couplé à la dédicace d’un recueil de 2 tomes

L’écrivaine Malienne Fatoumata Kéita a procédé à la dédicace de son recueil de poème intitulé « Ce n’est jamais fini » en deux Tomes couplé au lancement de sa toute nouvelle maison d’édition dénommée « Figuira Edition ».C’était, le mercredi 26 novembre à l’Institut Français de Bamako en présence de nombreux écrivains, enseignants étudiants,parents ,collaborateurs et promotionnaires d’école de la poétesse.

Pour rappel ,il faut souligner qu’après « Sou fer » publié en 2013, « Quand les cauris se taisent » en 2017 et « Les Mamelles de l’Amour » en 2017, l’écrivaine malienne, Niaré Fatoumata Keïta vient de mettre sur le marché de la lecture un nouveau recueil de poème en deux tomes intitulé « Ce n’est jamais fini ».
Le Tome I de 82 pages est un livre qui rassemble une multitude de thèmes. Quant au Tome II, il est selon Niaré Fatoumata Keïta essentiellement basé sur l’enfance handicapée. C’est-à-dire un enfant qui nait dans une situation où les structures d’accueil ne sont pas valeureuses. Ce tome de 95 pages décrit et retrace la péripétie d’une mère qui a un enfant en situation d’handicap.

Selon, la poétesse Keita « Ce n’est jamais fini » est un recueil de poème qui raconte l’histoire d’un Homme qui perd sa femme et qui pense que tout est fini, et qui en désespoir de cause prend la vie avec philosophie en se disant que tout est finipour lui .Car ç un age très avancé comme lui perdre son épouse ne lui laisse plus de chance de se remarier par conséquent réduit à la solitude le restant de sa ?.Toute chose expliquant l’isolement de cet éminent écrivain lors des rencontres et café littéraire. Une année plutard, ce même monsieur qui se disait que « tout était fini, se remarie à une canadienne. C’est ainsi que notre poétesse Fatoumata Keita auteur en déduit que « ce n’est jamais fini » d’où le titre de son recueil de poème en deux tommes.

« Ce n’est jamais fini » est donc une note d’espoir qui invite, malgré les difficultés endurées, à garder l’espoir. « Car tout ce qui arrive dans la vie d’Homme vient pour passer » relève l’auteure.
Dans le futur, Fatoumata veut se consacrer à l’écriture des textes pour enfant à travers les réalités africaines. C’est dans cet ordre d’idée qu’elle a demandé aux autorités d’introduire les livres produits par les maliens dans le programme scolaire.
Quant à « Figuira Edition », c’est une maison d’édition qui accompagne dans tout le processus de publication d’un manuscrit. Axée sur l’excellence, elle assure une large diffusion génératrice d’opportunité et offre une promotion ciblée et une présence sur le terrain.

A F C

Source: mali24

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *