Chronique du web : Le livre numérique ou eBook fait sa révolution.

Entendons-nous bien, ce débat ne nous concerne pas encore. Nous sommes tout juste à la découverte de cette technologie qui est en passe de remplacer ailleurs la traditionnelle bibliothèque.

 Accord Florence lecteurs livre romans journaux conferece protocole nairobieDans ces pays-là, plus besoin de cartons pour empiler des livres classiques qu’on dévorera pendant les vacances loin de chez soi. Une liseuse suffit à emporter toute une bibliothèque d’une centaine d’ouvrages. Dans l’avion, dans le train, le car, à une réception qui vous ennuie, autour d’un pot…,vous n’avez besoin que de votre doigt pour lire, feuilleter tranquillement votre eBook avec une étonnante interactivité. C’est chic, c’est agréable et ça fait très « in ». Chaque membre d’une famille peut disposer de sa liseuse dans laquelle il pourra stocker des tas de livres électroniques. Mais quand est on modeste et pour faire des économies, une famille entière peut partager une liseuse. Si vous avez le Wi-Fi ou un terminal 3G, l’affaire est conclue. Vous pouvez télécharger des tonnes de eBooks gratuits. Pour la petite histoire, de nombreuses bibliothèques virtuelles existent en accès libre pour le téléchargement de eBooks gratuits. Il s’agit, pour la plupart, de classiques francophones tombés dans le domaine public. C’est déjà ça de gagné pour nous autres qui peinons à accéder à une lecture saine. Mais si vous êtes né avec une petite cuiller en bronze entre les dents, vous pouvez être client des géants comme Amazon, FNAC, Chapitre.com, Numilog.com, Feedbooks.com… Je vous assure que le plaisir de dévorer des eBooks est inégalé. Pour parler de ma modeste expérience, je les télécharge au format Pdf que je stocke sur mon PC (Bureau et maison) et sur mes tablettes. Et comme je me suis réveillé du bon pied ce matin, je vous file un tuyau pour piocher, sans modération, des eBooks gratuits :http://beq.ebooksgratuits.com/ ; http://www.ebooksgratuits.com/

Je suis convaincu que vous aurez la même indigestion que moi. Je m’explique ! Dès que je vois un eBook gratuit sur un sujet qui m’intéresse, hop, je le télécharge en me disant que je vais le feuilleter dans la minute qui suit. A ce rythme, je me retrouve avec des tas d’ouvrages aussi intéressants les uns que les autres, mais que je ne pourrai jamais lire. C’est cela le péché de gourmandise électronique. Il m’arrive donc de lire un chapitre par-ci, une à trois lignes par-là et ainsi de suite. Vous direz que je suis peut être un peu fainéant sur les bords, mais jetez-vous à l’eau et vous m’en direz des nouvelles.

Pour conclure cette chronique, je dirai simplement que le livre électronique est une trouvaille astucieuse qui n’a pas pour ambition de tuer Gutenberg une seconde fois. Certes, il est fabuleux, mais il devra régler encore quelques détails techniques pour porter l’estocade finale à son ancêtre qui est encore irremplaçable.

Serge de MERIDIO

source : [email protected]

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.