Bureau malien du droit d’auteur : Administrateurs et membres du comité de contrôle des finances outillés

Le Bureau malien du droit d’auteur (Bumda) a tenu un atelier le mercredi 21 septembre 2022 dans ses locaux. Cet atelier visait à offrir aux participants l’opportunité d’acquérir une meilleure connaissance du droit d’auteur, tout en créant un cadre d’échanges et de partage.

Aujourd’hui, notre pays fait face à une crise multidimensionnelle qui entrave l’économie malienne de façon générale affectant particulièrement les avoirs de nos braves et talentueux artistes qui, malgré le contexte difficile, donnent le meilleur d’eux-mêmes pour rendre notre vécu quotidien agréable. En témoignent les multiples créations qui animent les réseaux sociaux et d’autres canaux de communication.

Selon Mme Diallo Aïda Koné, directrice générale, face à cette difficile situation, le Bumda, à la sollicitation des administrateurs, a jugé nécessaire de créer un cadre de partage et d’information afin qu’ils puissent comprendre en dehors de la tenue des sessions du conseil d’administration les notions élémentaires de droits d’auteur et droits voisins. “Vous vous êtes rendus compte de la particularité de notre domaine d’intervention qui est la propriété littéraire et artistique ou encore appelé droit d’auteur. Afin de mieux accompagner le Bumda, il nous a paru nécessaire d’initier cette séance de formation qui se veut interactif. De plus en plus, force est de constater que lors de nos sessions de CA, certaines notions suscitent débats et à notre humble avis, ces questions doivent être comprises. Les membres qui doivent accompagner et s’assurer de la réalisation des missions du Bureau, notamment le conseil d’administration et le comité de contrôle des finances ne sont pas suffisamment armés pour aborder les questions de propriété littéraire et artistique. D’où l’organisation d’un atelier de formation sur le droit d’auteur et droits voisins à leur attention”, a expliqué Mme Diallo Aïda Koné.

Cet atelier s’inscrit ainsi dans une dynamique de renforcement du programme d’information, de sensibilisation et de formation du Bumda à travers lequel il s’engage à amener tous les acteurs impliqués dans la gestion du Bureau à mieux connaitre le droit d’auteur afin d’atteindre les objectifs visés.

“Nous sommes conscients que mieux vous êtes informés, formés aux questions liées au droit d’auteur et aux droits voisins, mieux vous pourrez nous donner des orientations pour l’atteinte de nos objectifs”, a déclaré la directrice générale.

Notons que le droit d’auteur et les droits voisins constituent l’ensemble des prérogatives d’ordre moral et matériel dont jouissent les créateurs d’œuvres littéraires et artistiques et leurs ayants droit sur lesdites œuvres.

L’organe chargé de la gestion de ces droits au Mali est le Bumda. C’est un établissement public à caractère professionnel doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière et placé sous la tutelle du ministère de la Culture. Le Bumda a pour mission la défense des intérêts moraux, matériels et professionnels des auteurs d’œuvres littéraires et artistiques, ainsi que de leurs ayants droit.

Créé par ordonnance n°78-49/CMLN du 27 novembre 1978 sous forme de service rattaché, le statut du Bumda a évolué au fil des années tout comme le régime juridique de la propriété littéraire et artistique et de la gestion collective du droit d’auteur au Mali.

Marie Dembélé

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.