Boncana Maiga, bientôt un projet historique au Niger

Appelé « Maestro », Boncana Maiga, la voix d’une autre dimension vient de déposer ses valises au Niger. Il a été accueilli cette semaine, au palais présidentiel à Niamey, par le président Mahamadou Issoufou. L’artiste malien entrera bientôt dans l’histoire de ce pays car une collaboration particulière et historique l’y attend.


De nos indiscrétions, il ressort que courant 2021, le Niger, qui sort d’une élection présidentielle entend composer une nouvelle version de son hymne national. C’est dans ce contexte que, durant deux mois, l’équipe du label Maestro Sound portera le projet qui dessinera la nouvelle voix de l’hymne national du Niger. Après une solide réputation acquise 60 années durant, l’homme continue d’écrire l’histoire en Afrique et en Europe. Présentateur, musicien, chanteur, arrangeur, Boncana Maiga, l’homme aux talents multiples, est un véritable contrôleur du son et de la voix.
Fondateur du groupe Las « Maravillas », Boncana n’a pas cessé de faire des merveilles dans le domaine de la culture. Son dernier chef-d’œuvre, projeté pour la première fois en 2019, porte sur un film, qui retrace l’histoire de son groupe « Africa Mia».


Malgré l’âge, il reste toujours fidèle à lui-même et ne compte s’éloigner de sa flûte, qui a encore de la voix à donner.
Une évidence qui vient d’être soutenue par l’ambitieux projet porté par l’homme, et qui pourrait le conduire courant 2021, à donner de la voix à la nouvelle version de l’hymne national du Niger, qui sera arrangé par lui. C’est dans cet élan que le maestro a été accueilli par la première personnalité du Niger, Mahamadou Issoufou.
« Nul n’est roi chez lui » a-t-on coutume d’affirmer. Mais voilà une autre valeur sûre du Mali qui fait la fierté du pays au-delà de ses frontières.
Habitué des projets de cette envergure, le maestro a participé à la dimension culturelle du Sommet Afrique-France 2017, tenu à Bamako, avec une participation à la composition de l’hymne dudit sommet.

Adam Diallo

 

Source: Bamakonews
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *