Association des Jeunes Ressortissants de SEFETO (AJRS) : La première édition de la semaine sportive et culturelle a vécu

 

conseil national jeunes mali cnj organise conference reconciliation

Les jeunes ressortissants de la commune rurale  de SEFETO Ouest regroupés en association dénommée, Association des Jeunes Ressortissants de SEFETO (AJRS) ont initié un programme d’activité entrant dans le cadre de la bonne visibilité de la commune en termes de promotion et de protection aussi des valeurs ancestrales comme le SUNU. Cette première édition a eu lieu à SEFETO ville. C’était du 25 mars au 03 avril 2016. Au menu de cette grande rencontre, à laquelle tous les jeunes de la commune (ceux de la  diaspora et du Mali) ont participé,  il était question de l’assainissement de la ville mais aussi des activités sportives et de danses traditionnelles comme ( le SUNU).

Dans la mise en œuvre de ce vaste programme, en plus de la jeunesse, vieux et vieilles se sont impliqués pour sa réussite.

En première phase, le secrétaire administratif, Monsieur  Mody Koïta, a initié des rencontres avec la jeunesse pour lui expliquer les différentes activités prévues pour cette première édition. Cette rencontre était utile, puis qu’elle a permis de résoudre certains problèmes  qui opposaient des quartiers faute de dialogues.

Point de convergence, l’activité sportive était à l’honneur d’un des leurs (jeune) engagé disparu si tôt suite à une courte maladie, en la personne de Youssouf Tounkara dit Doucouré. Par-delà, des dispositions ont été prises pour éviter certains comportements lors de la compétition sportive. Il s’agit : la mise en place de trois commissions (organisation, arbitrage, fair-play) ; une sanction pécuniaire de 10.000 contre les supporters qui inciteraient au trouble ; les listes différentes équipes signées par le Maire afin d’éviter des cas de polémiques comme l’intrusion d’un joueur dont le nom ne figure pas sur la liste de départ et définitive. A la suite de cet acte du maire, il y a eu lieu le tirage au sort du tournoi inter quartier, débuté 22 mars, qui devait opposer  quatre équipes que sont : FC BALAFE ; FC BALAKISSA ; FC SUKUTALA et FC TOUNKARALA. C’était en présence de tous les responsables des équipes participantes ; des commissions, des conseillers communaux, conseillers villageois etc.

Au lancement de la compétition, on enregistrait la présence du Sous-préfet, le maire et ses conseillers, le Médecin Chef du CSREF, le médecin de l’ASSACO, la famille du défunt (à qui est dédiée cette compétition) et la population dans son écrasante majorité.

Le Maire, Monsieur Koto Tounkara, a, en bref, appelé à l’entente entre les jeunes avant de  prier pour la bonne marche de la compétition et sa perpétuité. Le Sous-préfet, Monsieur Arman Keïta,  s’est exprimé dans le même sens. Ils ont aussi fait des bénédictions et prié pour le repos de l’âme du défunt.

Toutes les équipes se sont affrontées. La finale a opposé (qui a sanctionné le tournoi le 02 avril 2016) FC BALAKISSA contre FC TOUNKARALA ; remportée par FC BALAKISSA par un score de 1 but à 0. Et la troisième place a été remportée par FC BALAFE.

Toutes les équipes, les différentes commissions constituées pour la circonstance, la Radio Kaarta de SEFETO, la famille du défunt, le comité foot et l’antenne AJRS ont reçu des récompenses symboliques.

Singulièrement pour les équipes, la gagnante de la compétition a reçu 35.000 F cfa; la deuxième 20.000 F cfa, la troisième 10.000 F cfa et la quatrième 5.000 F cfa. L’équipe la plus Fair-Play fut FC BALAFE. Elle a reçu 5.000 F cfa pour cela.

Pour le comité FOOT, il a reçu 50.000 F cfa, deux paires de filets, quatre ballons et une boite à pharmacie (pour son fonctionnement) ; la commission arbitrage (15.000 F cfa) ; la commission organisation (10.000 F cfa)…, l’antenne AJRS (25.000 F cfa) ;  la famille du défunt a reçu un carton de savon, des habits pour les enfants et un montant de 10.000 F cfa. La Radio Kaarta (qui a assuré la retransmission en direct de la finale) a reçu 10.000 F cfa.

En second volet, il y a eu comme activité l’assainissement. Les rencontres préparatoires (avec les responsables des femmes, le maire et les médecins)ont permis de cibler certains endroits notamment le CSREF, l’ASSACO etc. A ce niveau, les groupements féminins ont été associés pour la réussite de la journée de salubrité. L’association, AJRS, avait payé des kits (protèges nez, savons, serviettes, des ballets, eaux de javelle etc.) nécessaires  pour la réussite  de cette journée de salubrité.

La journée proprement dite a eu lieu le 28 mars 2016. Cette journée a enregistré une forte mobilisation (plus de mille personnes). Première étape, le CSREF. A ce lieu, l’intérieur (la cour, les salles etc.)  et la devanture ont été assainis.

Le Chef du CSREF, Docteur Coulibaly, ému par ce geste, a exhorté un partenariat privilégié entre l’Association (AJRS) et le CSREF.

Le même geste a eu lieu au niveau de l’ASSACO.

Quant au maire de la commune, il dira que cette journée s’inscrit dans leur plan d’action.

La journée a pris fin au niveau de l’ASSACO par une assemblée lors de laquelle le Secrétaire Général de AJRS, Monsieur Hamidou Koïta, et le Président de l’antenne AJRS de SEFETO, Monsieur Mamadou Fofana dit Gordon, ont tenu à remercier l’ensemble des participants singulièrement les femmes, et aussi sollicité un partenariat entre elles et l’AJRS dans le cadre de la gestion de leurs périmètres maraîchers et par la suite l’AJRS leur a remis des puisettes, des cordes et de poulies.

Ensuite, place à la soirée folklorique tenue le 29 mars 2016. Pour son organisation, les vieilles ont été associées et cela a permis aux organisateurs de mieux cerner les notions fondamentales ayant trait à la danse traditionnelle ‘’Le SUNU’’.  Elle a été mise à profit pour faire revivre toute la population ce fait culturel, son fondement,  ses pas de danse et la manière de jouer l’instrument (tam-tam).

Vivement la prochaine édition.

Boubacar Yalkoué

Source : Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.