Aminata Koné, actrice comédienne : Une référence dans son métier

Actrice comédienne, d’origine  malienne,  née le 30 octobre 1979 à Bamako, native de Bougoula dans la région de Sikasso, Aminata Koné est sortante de l’Institut national des arts (INA) promotion 1998 -2002. Elle a un parcours riche sur le plan cinématographique pour avoir joué le rôle d’actrice principale dans plusieurs films.

Elle n’est plus un visage inconnu dans le monde de la culture malienne. Sa particularité relève du fait qu’elle s’adapte à tous les rôles, autant sur la scène théâtrale, le plateau cinématographique que dans les spots publicitaires, Aminata Koné est une actrice comédienne professionnelle talentueuse. Elle n’est pas arrivée dans le domaine de la comédie par hasard, car elle est un produit de l’Institut National des Arts(INA) promotion 1998 -2002.  C’est en 2000 qu’elle a joué son premier rôle théâtral dans une pièce titrée ‘’l’enfant paradoxe’’. Dans cette pièce elle a joué le rôle principal, celui d’une fille qui n’était pas d’accord avec les idéaux des hommes. Dans ce théâtre elle  était une fille révolutionnaire avec de bons caractères. Cette pièce théâtrale a constitué un top départ d’une longue et riche carrière pour la comédienne Aminata Koné. C’est ainsi que par la suite, elle a merveilleusement joué un rôle de premier plan dans plusieurs autres pièces de théâtre, participé à plusieurs  festivals et honoré sa présence comme personnage principal dans une quinzaine de films. Le plus remarquable reste son rôle de troisième femme dans la série télévisée ‘’Dou la famille’’, où elle était la femme de Ladji Sacko. Ce film lui a permis d’avoir une grande  popularité en Afrique plus particulièrement au Mali.

Après ‘’Dou la famille’’ entre 2003-2005, l’actrice Koné a participé au film ‘’Djèlafa’’ d’Adama Drabo, puis en 2006, dans le film ‘’Commissaire Balla’’ du Centre National de la Cinématographie du Mali(CNCM), en 2007  le film ‘’Sida’’  de Cheick   Oumar Sissoko.  Sur le plan sous régional, elle a signé dans deux films titrés  ‘’Bamako’’ de la boîte de production ivoirienne dirigée par Aïda Mady Diallo en 2015.

De nos jours, après le retrait progressif de certaines ainées du théatre malien, Aminata Koné se confirme comme l’actrice la plus en vue. Ce succès n’est pas sans conséquence pour la comédienne. A force de bien jouer ses différents rôles, certains confondent la personnalité de cette dame souriante avec les rôles des personnages qu’elle incarne dans les différents films. Le film, dit-elle, est un message de sensibilisation, dans la société. Donc, il ne faut pas confondre  Koro de  ‘’Dou la famille’’ et  Bakadia de ‘’Bamako news’’ avec la réelle personnalité de Aminata Koné.

Selon elle, être une femme est une grande chose, la célébration de 8 mars ne signifie pas d’organiser des grandes festivités au nom des femmes. Le vrai sens selon Mme Koné est de consolider l’entraide entre les femmes. « Les femmes ne sont  pas à Bamako seulement, les autres femmes sont dans les villages, elles ont besoin d’aide et d’écoute dans leurs localités respectives » a indiqué Aminata Koné.

Par Fatoumata Coulibaly

Source: Le Sursaut
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.