4è édition « OGOBAGNA»: le spectacle et le business garantis

Lancée depuis le lundi 21 janvier dernier sur la place du cinquantenaire sise sur les berges du fleuve Niger, la 4è édition du festival culturel des Dogon «OGOBAGNA» se poursuit jusqu’au au dimanche 27 janvier, au grand plaisir de la population bamakoise, rattachée à la promotion de la riche culture malienne. Le spectacle et le business qui font généralement bon ménage sont garantis.

Notre équipe de reportage s’est rendue sur les lieux hier mercredi 23 janvier pour faire état des lieux. L’ambiance entretenue par les différents exposants à travers des stands était très vive et festive. En effet, on y retrouve des stands commerciaux et des Fondations.

Dans certains stands, on pouvait voir des boubous bogolan, des chaines, des boucles d’oreilles traditionnelles et moderne, des perles, des tableaux et plusieurs confections artisanales.

Selon un vendeur que nous avons contacté sur place, il n’y a pas de vente, juste des visites.

Un autre nous confirme que ces produits sont achetés petit à petit.

Sous le stand de la Fondation Toguna, on voyait des chaines, des escabeaux de fabrications artisanales. Il y a avait également en face un «Toguna» en miniature (une sorte de hangar de la tradition Dogon) sous lequel les vieux du village s’assoient et où les questions importantes concernant le village sont discuter et trancher.

On notait également la présence de la Fondation Orange Mali, l’Agence pour la Promotion touristique du Mali, des stands de statuettes de confection artisanale faites à partir de fer, de pièce de moto….

Pour attirer l’attention du public visiteur et montrer leur savoir-faire, il y avait également la présence de plusieurs élèves qui visitaient à tour de rôle les stands avec leur maitres dans le but de leur faire découvrir un des pans de la riche et diverse culture malienne.

Par ailleurs, les tradi thérapeutes (pharmaciens traditionnels) ne sont pas restés en marge de ce grand rendez-vous de la culture malienne. Et, ils sont nombreux à y participer avec leurs produits.

Notons que le festival «OGOBAGNA» qui a but de promouvoir la culture dogon au sein de la civilisation malienne, était animé par des artistes de différentes ethnies, qui passaient à tour de rôle sur la scène pour jubiler les visiteurs, exposants et autres spectateurs.

En tout cas, les curieux ne seront pas déçus.

Par Almamy Malicki Sylla (Stagiaire)

Source: info-matin.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *