38ème session ordinaire du conseil d’administration du bumda: le budget 2020 chiffré en recettes et en dépenses à 1.567.642.731 f cfa

Six mois après l’examen du bilan à mi-parcours de l’exercice 2019, le Bureau Malien des Droits d’Auteur (BUMDA) a tenu, hier, la 38e session ordinaire de son Conseil d’Administration. Elle a été consacrée essentiellement à l’adoption du budget 2020 et à l’approbation des états de la répartition des redevances de droits d’auteur au titre de l’année 2019.

 

La session était présidée par la ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, qui a déclaré que malgré le contexte socioéconomique et sécuritaire difficile, l’exercice 2019 a été marqué par des avancées notoires, notamment dans la perception des redevances des droits d’auteur et des droits voisins.

« Pour la première fois, cette perception a permis de dépasser la barre d’un milliard F CFA, plaçant, du coup, le Bureau Malien des Droits d’Auteur sur le podium des sociétés de gestion collective des droits d’auteur les plus performantes en Afrique de l’Ouest ; cela, grâce à l’application de la nouvelle Loi sur le régime de la propriété littéraire et artistique » at-elle affirmé.

Et d’ajouter que la protection des œuvres, la prospection des usagers, le renforcement des capacités et du cadre juridique de la gestion collective des droits d’auteurs et des droits voisins ont connu des performances. Le budget 2019 a connu un taux global de réalisation de 76%.

Ces résultats démontrent que le Bureau malien des Droits d’Auteur sort progressivement de sa procrastination. Selon elle, l’exercice 2020 s’annonce sous de bons auspices car, le budget 2020 s’élève en recettes et en dépenses à la somme de 1.567.642.731 F CFA. L’Etat apporte une subvention de 134.910.000 F CFA et les ressources propres sont estimées à 1.432.732.731 F CFA, soit une légère hausse par rapport à l’année 2019.

Quant au programme d’activité 2020, elle a affirmé qu’il vise la consolidation des acquis et s’inscrit dans la perspective de l’amélioration des conditions de vie des auteurs d’œuvres littéraires et artistiques et du personnel. Pour atteindre ces objectifs, le programme prévoit des axes d’intervention déclinés en objectifs spécifiques pour la réalisation desquels plusieurs activités sont à mener. Il s’agit, entre autres, de la protection des œuvres et des droits, la poursuite des efforts avec l’acquisition d’une parcelle en T.F par le BUMDA et la poursuite de la mise en œuvre effective de la loi 2017-012 du 1er juin 2017 fixant le régime de la propriété littéraire et artistique.

Par ailleurs, la ministre a saisi l’occasion pour lancer une invitation aux utilisateurs d’œuvres littéraires et artistiques, qui ne sont pas à jour, à s’acquitter de leurs arriérés de redevance de droits d’auteur et droits voisins. Avant de féliciter la Direction générale du BUMDA et tout le personnel pour les résultats accomplis.

Bandiougou DIABATE

Source: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *