Croix-Rouge malienne : RENOUVELLEMENT DES ORGANES DE GOUVERNANCE

Les organes de gouvernance de la Croix-Rouge malienne (CRM) arrivent au terme de leurs mandats respectifs ce lundi, 31 décembre 2018. L’association humanitaire a ainsi tenu, jeudi dernier au Grand hôtel de Bamako, sa 12è assemblée générale quinquennale consacrée au renouvellement de ces organes à tous les niveaux. L’ouverture des travaux était présidée par le président de la Croix-Rouge malienne, Abdramane Cissé, en présence du représentant du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Salif Maïga et nombre de participants.

Il faut noter qu’au cours des cinq dernières années, la CRM s’est imposée comme interlocutrice privilégiée mais surtout crédible et sérieuse des pouvoirs publics et des partenaires sociaux pour tout ce qui a trait à la préparation et à la réponse aux vulnérabilités. «Une stature légitimée par sa représentativité à travers ses comités communaux dans toutes les régions et le District de Bamako», a commenté le président de la Croix-Rouge, avant de préciser que plusieurs interventions et opérations humanitaires ont été effectuées sur tout le territoire, malgré des difficultés d’accès par endroit et par moment. Quant à Salif Maïga, il a rappelé que la Croix-Rouge malienne qui est reconnue d’utilité publique, reste un auxiliaire des autorités dans le domaine humanitaire. A ce titre, elle s’est engagée aux cotés de l’Etat depuis la ratification, le 24 mai 1965 par notre pays, des conventions de Genève dans la recherche de solutions aux souffrances des populations, en général, et celles des plus vulnérables, en particulier.
En outre, les services pertinents offerts aux populations par la société nationale de la Croix-Rouge malienne, grâce au concours précieux de ses nombreux volontaires et de ses agents techniques, ont rassuré les gouvernements successifs quant à leur conformité avec les besoins des bénéficiaires et la promptitude avec laquelle ils ont été menés, a témoigné le représentant du ministère en charge de la Solidarité. Il a aussi rappelé les domaines et secteurs d’action de l’association humanitaire. Ceux-ci se rapportent, selon lui, à «l’assistance aux populations victimes de catastrophes, la préparation et réponse aux catastrophes, la santé, la sécurité alimentaire et la nutrition, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la migration, le secours d’urgence, la formation paramédicale, la promotion du droit international humanitaire….».
La CRM tient son assemblée générale tous les 5 ans. Elle correspond à la période de fin de mandat des organes de gouvernance qui représentent l’association sur toute l’étendue du territoire national. Les membres qui composent ces organes sont élus au suffrage universel dans leurs localités respectives. La Croix-Rouge malienne compte à ce jour divers organes de gouvernance que sont le Comité directeur siégeant à Bamako, neuf comités régionaux (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal et Bamako) et deux comités régionaux provisoires (Ménaka et Taoudénit).

Djénéba BALLO

L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *