Cour d’assises de Bamako : Quelques dossiers célèbres tranchés

Mohamed Ali Ag Wadoussene touareg islamiste terroriste mujao evade fuir voleur prison arrete blesse violence

Les affaires du terroriste Wadousséne, le coup d’État manqué du Lieutenant Ouattara, l’agression du Président de la transition Dioncounda Traoré sont entre autres dossiers tranchés par la Cour d’Appel de Bamako lors de ses assises qui ont débuté le 2 mai dernier. Ces affaires étaient pendantes depuis un certain temps. Leur jugement donne l’impression qu’enfin la justice malienne fait bouger les choses.

Longtemps jugée lente dans le jugement des affaires, la Cour d’Appel de Bamako vient de faire un grand pas  à l’occasion des assises qui ont débuté  le 2 mai dernier. Il faut préciser que ces assises prendront fin le 31 mai. En effet, la Cour d’Appel a tranché des affaires qui étaient longtemps restées sans suite au point que d’aucuns avaient cru qu’elles n’allaient jamais connaitre de suite. Mais la justice vient de prouver le contraire à travers le jugement de plusieurs de ces affaires parmi lesquelles l’agression du Président de la transition Dioncounda Traoré le 21 Mai 2012.

La Cour d’Appel a tranché cette affaire concernant Dioncounda, en condamnant Ba Oumar Diarra et Malamine Diarra à 5 ans de prison.

Cette affaire a donc été jugée 4 ans après (21 mai 2012-4 mai 2016). L’autre affaire qui a connue son dénouement est celle relative à la  tentative d’attentat contre IBK et son gouvernement en 2014. Dans cette affaire, c’est le lieutenant Mohamed Ouattara et le sergent-chef Amara Sylla qui ont été condamnés à 5 ans de prison.

Une autre affaire pendante qui faisait l’objet de beaucoup de commentaires était «l’affaire du terroriste Wadousséne». Cette dernière a connu plusieurs rebondissements à commencer par l’arrestation du Djihadiste, sa tentative d’évasion  ainsi que sa libération (contre la libération de l’otage Français Serge Lazarevic). Si le jugement de cette affaire était très attendue, malheureusement il a eu lieu en l’absence du présumé coupable Wadousséne  accusé d’enlèvement de personnes, de  séquestration, de prise d’otages et d’association de malfaiteurs. Au bout du compte, il a été condamné par contumace à la prison à vie malgré sa mort prononcée par la mission Berkhane.

Ces dossiers ont été évacués la semaine dernière. Cela  marque donc une étape importante dans la vie de la justice malienne. Sans oublier qu’il reste encore d’autres dossiers comme : l’attentat contre la Terrasse, l’affaire de l’engrais frelaté et l’affaire de détournement des équipements militaires qui n’ont toujours pas fait l’objet de jugement alors que la Cour s’est saisie de ces dossiers.

Vivement donc le jugement de ces dossiers très prochain.

Issa KABA

Source : L’Express de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *