Coup de filet magistral du Commissariat du 1er arrondissement de police de Kati Un enfant enlevé à Koko-Plateau retrouvé chez un Turc à Boulkassoumbougou

Les hommes du Commissaire divisionnaire Mahamadou S. Diakité viennent de mettre la main sur un Turc pour «enlèvement et séquestration d’enfant» au quartier Koko-Plateau.

 

En effet, le mardi  dernier, Mme Konaté Oumou Diabaté, paniquée, s’est présentée au commissariat du 1er arrondissement de Kati pour l’informer de ce qu’un de ses jumeaux, appelé Adama Namory Konaté, âgé d’un an et 8 mois, venait d’être enlevé par un inconnu qui a disparu avec sa moto Djakarta. Elle a ainsi remis à la police deux numéros d’appel à l’aide desquels le suspect avait auparavant pris contact avec la dame en essayant de l’appâter pour une éventuelle fourniture en glace.

L’enquête a été ainsi confiée à la Brigade de Recherche conduite par le Major de Police Souleymane Z. Coulibaly dit Kankoun Solo. Ainsi, une équipe conduite par le chef BR et composée des Adjudants Boubacar Samaké et Abdoulaye Maïga s’est aussitôt mise à la tâche. Le même jour, une réquisition à expert concernant les deux numéros a été adressée à la société de téléphonie mobile. Le résultat de cette réquisition a été mis à la disposition de l’équipe d’enquête à 18 heures du même jour. Son exploitation a permis d’interpeller, le même jour  19h 45 la détentrice d’un des numéros du nom de Nafissatou Coulibaly.

Confondue avec les appels émis par son numéro, elle ne pouvait que coopérer. Elle a déclaré que son portable est très souvent utilisé par ses fils. Par rapport à la question à savoir lequel de ses fils est capable de l’acte notifié, elle lâche le nom d’Alassane, mais a vite déclaré qu’elle ignore sa position actuelle. Pour se convaincre, les enquêteurs ont demandé à la dame de mettre une photo de son fils cité à leur disposition. Cette photo reçue a été présentée séparément à Mme Konaté Oumou Diabaté la plaignante et à sa servante qui l’ont identifiée comme tant celle du suspect Les enquêteurs ont ainsi fait le tour des fréquentations du suspect ainsi que ses correspondants.

Deux noms ont ainsi attiré leur attention à savoir Nihat et Kalilou. Le dénommé Kalilou a été contacté la même nuit entre 00 heure et 1 heure du matin à Lafiabougou Koda. Sur interpellation par rapport à son  dernier contact avec son ami Alassane, il a déclaré l’avoir eu au téléphone dans la journée du mardi 5 mars vers 11 heures. Il a précisé que l’intéressé lui a notifié qu’il se rend chez son ami Nihat.

Ce domicile a été localisé au quartier Boulkassoumbougou entre 1 heure et 2 heures. L’équipe a effectué une mission de planque avec en ligne de mire la porte du domicile en question. Le matin du mercredi 6 mars  à 6 heures 45, l’équipe a fait éruption dans le domicile où elle a trouvé l’enfant enlevé sain et sauf. Le nommé Uzman Nihat, né en 1960 à Istanbul, en Turquie, a été interpellé. Il a reconnu avoir reçu l’enfant du nommé Alassane à charge pour lui de le garder durant une semaine. Il a déclaré que l’intéressé a quitté son domicile dans la journée après lui avoir remis l’enfant. Les recherches continuent en vue de retrouver le nommé Alassane Ouattara, natif de Kati. Cette promptitude de l’équipe de recherche est à saluer mais la question reste à savoir les motivations de l’enlèvement du nourrisson.  Etait-ce pour une éventuelle adoption ou pour le revendre contre pièces sonnantes et trébuchantes ? Le suspect a été déféré devant le Procureur près le Tribunal de Grande Instance de Kati, le jeudi 7 mars.

Saidou A. DIAKITE

L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *