CONVENTION ANPE-GPS: L’ANPE envoie 51 ouvriers maliens au GPS d’Algérie

Compte tenu de la problématique de l’emploi et les défis liés au chômage des jeunes diplômés qui constituent un sujet de grande préoccupation pour de nombreuses nations, l’Agence nationale pour l’emploi et le Gourma Project Service (GPS) viennent de signer une convention devant faciliter la migration professionnelle de 51 ouvriers maliens en Algérie. La signature de ladite convention a eu lieu le lundi 01 avril 2019 au Centre de Perfectionnement et de Reconversion (CPR) de l’ANPE.

 

Après une semaine  assez active avec le Centre International pour le Développement des Politiques Migratoires ayant abouti à plusieurs accords, l’ANPE a entamé le mois d’avril avec les mêmes ambitions de multiplier les actions en faveur des jeunes diplômés du Mali. C’est ce qui explique le nouveau cadre partenariat gagnant-gagnant  entre l’ANPE et le Gourma Project Service d’Algérie. En clair, cette convention vise  à  faciliter la migration légale de 51 ouvriers maliens qui vont aller travailler dans le compte d’une entreprise chinoise partenaire  du Gourma Project Service (GPS) en l’Algérie.

Selon le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, ce cadre de partenariat entre dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi dont l’ANPE a la lourde mission de promouvoir des axes stratégiques de création d’emploi salariale et d’auto-Emploi, mais aussi se créer des opportunités d’insertion et de réinsertion des migrants de retour tout en favorisant la migration légale à travers les placements à l’étranger « C’est dans le cadre de sa mission traditionnelle de mise en relation de l’offre et de la demande d’emploi, l’ANPE a reçu de l’entreprise Gourma Project Service (GPS) une offre de recrutement de 51 ouvriers devant travailler en Algérie. Les mesures d’accompagnement ayant trait à ce phénomène à l’international nous ont permis d’avoir des contacts qui nous ont édifiés sur la possibilité d’un tel recrutement », explique Ibrahim Ag Nock dans son discours.

Selon les responsables des deux structures, l’ANPE et le GPS ont donc envisagé l’élaboration d’une convention de partenariat pour déterminer les conditions de recrutement, de travail, de déplacement, de séjour et de retour des travailleurs migrants maliens en Algérie. « En outre, les candidats seront sélectionnés suivant les conditions de critères et bien définis, de même qu’un contrat de travail dûment établi pour une période de deux (2) ans renouvelable », a ainsi promit le DG de l’ANPE.

Pour le représentant du Gourma Project Service,  Aïma Sy Sacko, cette convention va permettre à Gourma Project Service de contribuer à l’édifice nationale, elle (GPS) qui est une entreprise malienne dont une filiale est en Algérie « La signature de cette convention sera l’occasion d’offrir une condition d’accueil, d’hébergement, le maximum de protection et favoriser un traitement prompt du partenariat gagnant-gagnant », a donc promit pour sa part le représentant de l’entreprise désormais partenaire à l’ANPE. La signature de cette convention a eu lieu sous la présidence du ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne,  Amadou Koïta.

Amadou Kodio

La Lettre du Mali 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *