Conseil d’Administration Extraordinaire de l’AMAP : Les doléances prises en compte

La nécessité d’avoir sa propre imprimerie et l’amélioration des conditions de vie des travailleurs étaient les deux doléances déposées sur la table des négociations entre la Direction de l’Agence Malienne de Presse et de Publicité (AMAP) et son Syndicat depuis quelques années.

agence malienne presse publicite amap mahamadou camara ministre economie numerique information communication rencontre visite journalisteLa mise en application de  cet accord d’établissement était l’objet d’un Conseil d’Administration extraordinaire organisé par l’AMAP au ministère de l’Economie numérique, de l’information et de la communication, le mardi 19 mai dernier. Il était présidé par le ministre le ministre  Choguel Kokalla Maiga, en présence du Directeur Général de l’ORTM, Baly Idrissa Sissoko, du Directeur  Général et du Secrétaire Général du Comité syndical de l’AMAP, respectivement Ousmane Maiga et Souleymane Bobo Tounkara.

Dans son intervention, le ministre Choguel Kokalla Maiga a laissé entendre que lorsqu’il s’était récemment rendu à la direction de l’AMAP, il avait pris connaissance de deux  soucis majeurs : la nécessité pour l’Etat, à travers l’AMAP, d’avoir sa propre imprimerie, car ce n’est pas normal que l’AMAP s’imprime chez les privés.

« Pour trouver une solution définitive à cette question, nous avons accéléré le processus d’acquisition d’une imprimetrie propre à l’AMAP, dossier qui est déjà dans le circuit depuis quelques années. Nous avons eu à faire des échanges avec le ministère de l’Economie et des Finances qui vient de signer les documents. La solution provisoire que nous avons trouvée dans le cadre de la solidarité gouvernementale avec le ministère de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, c’est de nous donner la main pour que la direction de l’AMAP et l’Institut Géographique puissent trouver la solution technique avec l’appui de mon département.

Le second volet était relatif à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs. A ce sujet, l’accord d’établissement rentrera  en vigueur à partir du 1er juillet 2015. « Nous avons recommandé à la direction de l’AMAP de faire preuve d’imagination pour réunir, sur fonds propres, une enveloppe de 60 millions de FCFA nécessaire à la mise en  œuvre de l’accord d’établissement, une somme qui nous parait modeste », a conclu Choguel kokalla Maiga.

Pour le Directeur Général de l’AMAP, recouvrer 60 millions de FCFA ne peut se réaliser qu’avec une bonne politique de publicité. Pour avoir ces ressources, l’AMAP compte créer de nouveaux projets en matière de publicité. L’AMAP compte, aujourd’hui, 204 agents, dont 105 contractuels, 44 correspondants, 35 fonctionnaires, 17 collaborateurs extérieurs, a expliqué Ousmane Maiga.

 

Adama Bamba

source : 22septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.