Congrégations féminines de l’Afrique de l’Ouest : le Mali accueille les sœurs francophones

Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass DIALLO, a présidé la cérémonie d’ouverture de la 21èmeAssemblée générale des Congrégations féminines de l’Afrique de l’Ouest (ANIMA UNA), le samedi 05 janvier 2019, au Centre Marie DELHEZ des Filles du Cœur immaculé de Marie (FCIM), à Koulikoro. Il avait à ses côtés la Supérieure générale de l’Institut des FCIM, Sœur Esther THERA, le Délégué général représentant le Cardinal Jean ZERBO, l’Abbé Alexandre DENON, et la Sœur Bernadette ROUAMBA, porte-parole de toutes les Sœurs à cette cérémonie d’ouverture.

La tenue même de cette 21ème Assemblée générale est « le témoignage de l’unité de notre vie religieuse », a d’emblée souligné Sœur Esther THERA, avant de décliner le thème choisi pour ce conclave des sœurs francophones, en provenance d’une dizaine de pays africains, à savoir : « Le sens de notre appartenance et l’interculturel : quels défis ? ».

Ce thème est mûrement réfléchi compte tenu de la grave crise sécuritaire que traverse notre pays, mais aussi, parce que « nos différences culturelles et linguistiques, qui sont notre plus grande richesse, conduisent de plus en plus au repli identitaire et à des conflits », a regretté la Supérieure générale de l’Institut des FCIM.

« Nous ne sommes pas à l’abri de ces difficultés », a prévenu Sœur Esther THERA, convaincue cependant que, « grâce à la prière et à la conjugaison des efforts, le Mali renouera avec la paix et la quiétude ».

« Le jeûne et la prière, c’est l’arme du Chrétien », a conforté l’Abbé DENON, d’autant plus que « l’Eglise partage la même situation avec tous les Maliens, elle est solidaire de tous et elle est également porteuse de valeurs ayant montré leur efficacité : le vivre ensemble et le partage des richesses cultuelles ».

Pour sa part, la Sœur Bernadette ROUAMBA a jugé ce thème « interpellateur », après avoir insisté sur « la quête d’unité et de paix en faisant de nos différences une source d’intégration et de cohésion ».

« Cela nous honore chaque fois que le Mali reçoit de telles Assemblées parce qu’elles démontrent que nous sommes debout. C’est d’autant plus réconfortant que cela nous vient du monde des religieux, en nous apportant prières et protections. Car, chaque fois que Dieu est loué, notre pays est protégé », s’est félicité, de son côté,  le ministre DAILLO, après avoir acquiescé la pertinence du thème, dont le Mali est le témoignage le plus éloquent.

« Vous appartenez à une aire d’inter-culturalité où la différence est une richesse et que chacun, dans sa différence, soit une richesse pour l’autre », a-t-il soutenu.

« Soyez toujours dans l’esprit du Christ, dans l’Amour », a prêché le ministre DIALLO en guise de conclusion.

Source : CCOM/MARC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *