Conflits dans le Centre du pays : Les Hommes de castes jouent le sapeur pompier

La salle de conférences de la maison de la presse aservi de cadre à une conférence de presse organisée par les associations des griots peulhs dénommée Intergnebe et des griots Dogon appelés Dogonso. Coprésidé par Omar Sarre de l’Intergnebe et M. Togo de Dogonso, c’était ce samedi 8 décembre 2018.

Selon les conférenciers, les associations des griots peulhs (Intergnebe) et dogon (Dogonso) se sont donné la main pour l’avènement de la paix et le retour de la paix au centre du pays.

Le Président de l’association Intergnebe, Omar Sarre, a donné  son message non seulement dans le sens d’apaisement à l’endroit des  communautés peulhs et dogons, mais aussi, et surtout d’interpellation à l’endroit de l’État et de la communauté internationale

En effet, Omar Sarre, le Président de l’association d’Intergnebe des griots peulhs déclaré : «Nous nous engageons réellement dans la recherche de la paix et de la sécurisation des personnes et de leurs biens. Les peuples dogons et peulhs avaient toujours vécu ensemble en paix. Si un conflit s’installe entre Peulhs et Dogons, nous, griots des deux communautés, nous devons nous lever pour  prôner la paix entre ces deux communautés conformément à notre mission et notre rôle au sein de la société. Nous demandons avec respect aux deux communautés de se réconcilier. Nous nous efforcerons pour maintenir les liens de solidarité et de fraternité entre ces deux communautés du Centre du Mali. Nous interpellons aussi et surtout le Gouvernement et la Communauté internationale en leur demandant de mettre tout en œuvre pour mettre fin à ces affrontements entre ces communautés sœurs peulhs et Dogons. Nous dénonçons le silence de l’Etat et l’inaction de Barkhane et du G5 Sahel. Le temps est venu maintenant de mettre fin à ces tueries, à ces carnages entre deux peuples frères qui ont vécu pendant depuis des siècles en symbiose».

Abdoulaye Faman Coulibaly

LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *