Concours d’éloquence entre les lycéens : ESC-Mali et le Club Rotary Bamako Koulouba entendent dénicher des jeunes talents

Depuis un bon moment, ESC Mali (School Of Management, Ecole privée de gestion implantée à Kalabancoura ACI sur la route de l’Aéroport), en partenariat avec le club Rotary Bamako Koulouba a lancé la deuxième édition du concours d’éloquence entre les élèves de 11ème et 12ème Année des communes V et VI de Bamako. Après la première phase consacrée à la sélection de cinq candidats par établissement, la deuxième phase s’est disputée le vendredi 20 avril 2018 au Grand Hôtel de Bamako. Elle mettait aux prises 12 candidats. A l’issue du verdict du jury, 4 candidates se sont qualifiées en finale prévue au mois de mai et juin prochain.

Selon les organisateurs, le concours est ouvert à tous les élèves des classes de 11ème et de la 12ème  Année des lycées situés dans les communes V et VI de Bamako. Il concerne toutes filières confondues, 28 établissements de lycées par groupe. Parmi les lycées en compétition, on peut citer Sacré cœur de Baco djicoroni, Notre dame du Niger, Birgo, Samou Bagayoko, Sabugnuman de Daoudabougou etc. « Nous mettons en avant les jeunes talents lycéens de Bamako grâce au concours d’éloquence », précisent les organisateurs. Au cours de cette deuxième phase, les impétrants devraient préparer à l’avance un exposé à partir d’un document proposé par ESC-Mali. L’exposé de chaque candidat est limité à 10 minutes maximum.

Le jury est composé de représentants d’ESC-Mali, de chefs d’établissements, de professeurs des lycées. Le jury, présidé par Mohamed Cissako a mis l’accent sur le critère d’évaluation des candidats. « La façon de s’exprimer : 50% de l’évaluation, ceci inclut l’intonation, l’expression, la capacité de convaincre, le vocabulaire employé. Le fond : 35% de l’évaluation, les idées, l’approche, la réflexion, les exemples. La présentation : 15% de l’évaluation, le respect du temps, la gestuelle, l’utilisation ou non des supports écrits », a déclaré le jury. Après donc l’exposé des 12 postulants, 4 se sont vues admis à la phase finale. Il s’agit de Awa Coulibaly (1ère), Assétou Sogoba (2ème), Kadiatou Bagayoko (3ème) et Fatoumata Tangara (4ème). Toutes les lauréates admises en finale ont eu des trophées. Le président du jury, Mohamed Cissako les a félicité et a apprécié la qualité de leur travail.

« Aucun n’a eu le trac, cela dénote du sérieux dans le travail », a-t-il dit. Pour sa part, le promoteur de l’ESC Mali, Bernard Jacquin a fait savoir que  l’objectif de ce concours est l’exercice de la parole en public, les capacités à s’exprimer et à convaincre son auditoire. Avant d’ajouter que c’est pour montrer aussi qu’il y a de très grands talents au Mali. Enfin, il a souhaité à ce que ces genres d’initiatives soient soutenus. Au cours de cette cérémonie, il y’a eu des adhésions au Club Rotary Bamako Koulouba.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *