Concept genre et discrimination au Mali : L’AMDH et le CISP, sensibilisent les jeunes !

L’Association Malienne des Droits de l’Homme(AMDH) et son partenaire, le Comité International pour le Développement des Peuples (CISP), ont animé le jeudi 19 septembre, une causerie débats, sur le concept genre et discrimination avec les étudiants de l’Institut National de Formation des Travailleurs Sociaux(INFTS). Cette causerie débat était animée par Drissa Traoré de l’AMDH et Mariam Diarra du CISP.

En effet, cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Haoua, ‘’Alliance et sonorité des défenseures des droits des femmes pour la défense et la promotion des droits des femmes au Mali et en Algérie’’.

Dans son intervention, M. Traoré a souligné que la lutte contre les discriminations et les violences basées sur le genre au Mali et en Algérie présentent certaines similitudes. « Les femmes et les défenseures des droits humains luttent au quotidien et revendiquent leurs droits depuis de nombreuses années, mais ce travail sans relâche est mal documenté » a-t-il déclaré.

Ensuite, il dira, qu’il est important aujourd’hui de mettre en exergue les similitudes historiques et les similitudes de luttes pour les droits des femmes pour développer la collaboration sud-sud et les liens de sonorité entre défenseures maliennes et algériennes, cela malgré les quelques problématiques spécifiques entre les deux nations.

Plus loin, M. Traoré a clairement signalé que cette initiative entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet ‘’Haoua’’qui a comme objectif global de soutenir la protection des femmes défenseures des droits humains et des organisations travaillants pour les droits des femmes en Algérie et au Mali.

Pour revenir à l’évènement, il dira que son objectif est de contribuer à sensibiliser et informer les étudiants et le corps professoral au sein de l’espace universitaire et dans les écoles de santé sur le concept genre et discrimination. « Des séances de sensibilisations seront organisées dans les facultés de droit, de médecine et des écoles de santé en vue de contribuer à l’émergence d’une jeunesse consciente sur la thématique genre et discrimination au Mali » a-t-il déclaré.

Par Jean Joseph Konaté

Source: Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *