Communiqué de presse des cheminots du Mali

C’est avec un grand regret que nous avions appris sur les réseaux sociaux un vocal de Youssouf Bathily dit Rash Baht affirmant une infiltration des cheminots par l’opposition afin de déstabiliser le pouvoir.

Ces allégations peuvent constituer un motif de doute et de méfiance entre les cheminots mais aussi entre les cheminots et tous ceux qui les sont soutenus pendant cette triste période. Nous portons donc à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que notre lutte n’a qu’un seul objectif :

LE PAIEMENT DE NOS ARRIÉRÉS DE SALAIRES POUR SUBVENIR AUX BESIONS DE NOS FAMILLES ET LA RELANCE DES ACTIVITES FERROVIAIRES. Les États du Mali et du Sénégal se sont engagés et signés des documents avant la résiliation de la convention de concession.

Dans nos communications nous avons soutenus les Etats du Mali et du Sénégal dans leurs politique commune de relance du chemin de fer Dakar-Bamako
Nous soutenons et accompagnons l’Administrateur Général a qui les etats ont confiés la destinée du chemin de fer

Nous nous rappelons de l’intervention de M. Rast Bath lors d’une manifestation de soutien de SOS cheminots le 21 fevrier 2019 au cour de laquelle il a loué la détermination et la lutte des cheminots en les encourageant à chercher leur droit.

De grâce pour la mémoire des bouts de bois de dieux de cette grève de la faim ,de la solidarite et de l’accompagnement des maliens de l’intérieur et de l’extérieur ainsi que des organisations syndicales n’entaché pas cette lutte.

Aussi nous voulons à travers cette lettre demander à Ras Bath de nous dire comment l’opposition nous a infiltré et par qui ?

Sous chaque kilomètres de rails un AFRICAIN veille

Mahamane THIENTA
Coordinateur du Groupement des Syndicats et Associations des Cheminots du Mali (GSACM)
Inspecteur chargé de mission

Source: Koulouba.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *