Communiqué de l’association Faso Kanu

Réf n°001/EN/FK/2019
Bamako, le 02 janvier 2019

Communiqué

L’association FASO KANU a appris avec une profonde consternation que le doyen Seydou Badian Niomboïna vient de tomber les armes à la main. Il nous quitte en emportant avec lui la douleur et la tristesse de voir sa PATRIE, notre patrimoine commun, dans une situation désastreuse, humiliante et déshonorante, en demandant à la jeunesse de reprendre le flambeau des pères fondateurs du Mali souverain et du combat pour la libération et l’unité de l’Afrique.

L’association FASO KANU exprime ses condoléances les plus émues au PEUPLE MALIEN, aux compagnons et à la famille du grand disparu.

Dans les premières heures de l’indépendance, Seydou Badian était animé d’une volonté tenace, inébranlable et d’un courage ardent pour la construction du Mali SOCIALISTE.

Seydou Badian était membre de la commission nationale sous l’autorité politique du président Modibo Keita chargée d’analyser les propositions et de proposer un texte pour la rédaction de l’hymne national.

Ladite commission était présidée par Mamadou Madeira Keita et avait Gabou Diawara comme rapporteur. Enfin, Moussa Tati Keita, Oumar baba Diarra en étaient aussi membres.

Seydou Badian était membre également de cette glorieuse équipe sous la direction vigilante et éclairée du président Modibo Keita qui fait la fierté du Mali pour l’éternité.

Cet homme est une victime aussi des 14 officiers felons qui ont mis à terre notre beau et grand Mali avec le soutien du néo-colonialisme et de l’impérialisme français notamment.

Seydou Badian était le seul survivant à la fois du Bureau Politique National de l’Union Soudanaise RDA et du Comité National de Defense de la Révolution; en plus il était l’un des deux seuls survivants des Gouvernements dirigé par le président Modibo Keita. Il s’est éteint le 28 décembre 2018.

Seydou Badian a dirigé non seulement le comité de crise qui a donné naissance au Bloc pour la Démocratie et l’Intégration Africaine (BDIA) en 1993 mais aussi celui qui a donné naissance au Parti de l’Indépendance, de la Démocratie et de la Solidarité (PIDS) en 2001.

Sa disparition est une grande perte pour le Mali.

Dors en paix doyen Seydou Badian Niomboïna, vous avez fait le Mali avec honneur et dignité.

Que la terre te soit légère.

Le Commissaire principal
de l’association FASO KANU
Ibrahima KEBE

Figaro mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *